FORCE. n. f. Faculté naturelle d'agir vigoureusement. Il se dit proprement en parlant de l'Homme et des animaux. Force physique. Force musculaire. Une force d'Hercule. Frapper de toute sa force. Manquer de force. Lancer une chose avec force. Crier de toute la force de ses poumons. Perdre de sa force. Reprendre quelque force. Être sans force. On dit aussi Forces au pluriel quand il s'agit de l'Ensemble ou du concours de plusieurs énergies spéciales. Les forces du corps. Réparer ses forces. Recouvrer ses forces. Reprendre ses forces. Perdre ses forces. Prendre de nouvelles forces. Ses forces diminuent, reviennent. Vouloir faire plus que les forces ne permettent.
À forces égales, à force égale, à égalité de force, de forces, Les forces étant supposées égales de part et d'autre.
La force de l'âge, L'âge où un être organisé est dans toute sa force. Il se dit surtout en parlant de l'Homme. Être dans la force de l'âge.
La force du tempérament, La résistance à la fatigue et à la maladie. C'est à la force de son tempérament qu'il doit de n'avoir pas succombé à cette maladie.
Tour de force. Voyez TOUR.
Fig., À la force du poignet, En y employant beaucoup de vigueur, de ténacité.
Il se dit figurément en parlant de la Volonté, du caractère, de la sensibilité et désigne la Fermeté d'âme, le courage qui font braver les obstacles ou supporter le malheur, les maux, les tourments. Il a montré dans cette épreuve une grande force de volonté. Il lui a fallu beaucoup de force pour dompter cette émotion. Quelle force morale il faut pour accepter une telle existence, pour accomplir une telle mission! Elle a une force de caractère, une force d'âme digne d'admiration. N'avoir pas la force de faire une chose, Ne pouvoir pas se déterminer à la faire. Je n'eus pas, je ne me sentis pas la force de lui en dire davantage. Il n'eut pas la force de refuser.
Il se dit aussi figurément de l'Esprit, de l'imagination, du génie, etc., et signifie Aptitude à réfléchir, à concevoir, à produire. La force, les forces de l'intelligence. Par la force de son génie. L'esprit humain n'a pas assez de force pour pénétrer tous les secrets de la nature.
Il se dit également de l'Habileté, du talent, de l'expérience qu'on a dans un art, dans un exercice, etc.; et, en général, des Ressources dont on peut disposer, des facultés, du bien, du crédit, du pouvoir, etc., dont on jouit. Ces deux joueurs, ces deux écoliers, sont d'égale force. Ses adversaires ne sont pas de sa force. Cet écrivain n'est pas de force à traiter un pareil sujet. Il est de première force au pistolet, aux échecs. S'opposer de toutes ses forces à l'adoption d'une mesure dangereuse. Les forces d'un parti. Ce serait ôter au gouvernement ce qui fait sa force. On l'emploie quelquefois ironiquement. Tous écrivains de même force.
Être de force à, Être assez fort pour. Il est de force à lutter contre deux hommes. Par extension, il signifie Être assez habile pour. Il est de force à persuader les plus incrédules. Ironiquement, Il est de force à faire cette sottise, Il est capable de la faire.
Il se dit aussi de la Puissance d'un peuple, d'un État, de tout ce qui contribue à le rendre ou à le maintenir puissant. Le pays réparait lentement ses forces. Les forces comparées de la France et de l'Angleterre. La force militaire d'un empire.
La force d'une armée, Ce qui la rend redoutable. La discipline est ce qui fait la principale force des armées.
Être en force. Être en nombre pour défendre et attaquer. On dit de même Venir en force, se présenter en force.
La force d'une place, Ses moyens de défense, ses fortifications, sa garnison, etc.
Au pluriel, il se dit particulièrement des Troupes d'un État. Concentrer ses forces. Combattre à forces égales. Joindre ses forces. Les forces de terre et de mer. Les forces navales.
Il signifie encore Contrainte ou Pouvoir de contraindre. User de force. Employer la force. Régner par la force. Céder à la force. Opposer la force à la force. Avoir la force en main. La force publique. Les agents de la force publique.
Force armée, Tout corps de troupes, en tant qu'il peut être requis pour faire exécuter la loi ou les mesures des agents de l'autorité, lorsqu'il y a résistance de la part des citoyens. La foule ayant refusé de se disperser, on dut recourir à la force armée.
Force majeure. Voyez MAJEUR.
Force est demeurée à la loi, Les magistrats chargés de l'exécution de la loi l'ont emporté sur toutes les résistances.
Fam., Force est, force m'est, etc., s'emploient pour marquer la Nécessité absolue de faire quelque chose. Je voudrais bien demeurer, mais force m'est de partir. Force lui fut de se taire.
Maison de force, s'est dit d'une Maison de correction.
Camisole de force, Camisole qui sert à maîtriser les aliénés dangereux.
DE FORCE, loc. adv. qui sert à marquer Diverses sortes d'efforts ou de violences. Faire entrer de force une chose dans une autre, L'y faire entrer en frappant ou en poussant fortement. Prendre une fille de force, La violer. Prendre une ville de force. L'emporter d'assaut. Il lui fit signer cet acte de force, Il le lui fit signer par contrainte.
DE GRÉ OU DE FORCE, loc. adv. Volontairement ou par contrainte. Il faudra bien, de gré ou de force, qu'il paie le dommage.
PAR FORCE, À FORCE OUVERTE, DE VIVE FORCE, loc. adv. En employant la force, la violence. On le fit entrer par force dans la prison. Ils résolurent de prendre cette place de vive force.
FORCE, en parlant des Choses, signifie Solidité, pouvoir de résister. La force d'une poutre. La force d'un mur, d'une digue. La force d'une toile.
En termes de Charpenterie, Jambes de force. Voyez JAMBE.
Il se dit également de la Propriété qu'ont certaines choses d'imprimer à d'autres une impulsion plus ou moins grande, de les mettre en mouvement. La force d'un levier, d'un ressort, d'un moteur.
Il se dit, quelquefois, de l'Impulsion qu'a reçue le corps poussé, lancé, jeté. La force d'une balle, d'un obus.
Il signifie particulièrement Impétuosité. La force de l'eau, du courant. Le sang, l'eau jaillissait avec force. La force du vent.
La force du pouls, Le plus ou le moins de vitesse et d'élévation du pouls. On dit de même que Le cœur bat avec force quand les pulsations en sont rapides et violentes.
En termes de Marine, Faire force de rames, Ramer de toute sa force, ou Faire ramer les gens d'une barque, d'un bateau, etc., de toute leur force. Faire force de voiles, Se servir de toutes les voiles, afin de prendre plus de vent et d'aller plus vite; ou, figurément, Faire tous ses efforts pour réussir en quelque affaire.
Il signifie aussi Énergie, activité, intensité d'action. La force d'un poison, d'un remède. La force d'un acide. Ce vinaigre a beaucoup de force. La force de la chaleur. La force d'un coup. La force de la sève, L'abondance et la vigueur de la sève. Par extension, La force d'une passion, d'un sentiment. Son amour sembla renaître avec plus de force. S'élever avec force contre les abus. Cet homme semblait entraîné à sa perte par une force irrésistible.
Dans le sens qui précède, il s'applique particulièrement à l'Énergie du style, des expressions, etc. La force du style. Des vers pleins de force et d'éclat. Sentez-vous toute la force de ce mot, de cette expression? C'est un honnête homme, c'est un criminel dans toute la force du terme.
FORCE se dit encore particulièrement de la Valeur d'un raisonnement, d'une preuve, d'une raison, etc. La force d'un argument, d'une preuve, d'une objection. L'accusation tirait de ce fait une nouvelle force. Il fallut céder à la force de ces raisons.
Il se dit en outre, figurément, de l'Autorité, de l'influence d'une chose. Les lois étaient sans force. Cette coutume avait force de loi. Décision passée en force de chose jugée. La force des événements. La force de l'évidence. La force de l'exemple, de l'habitude, du préjugé.
La force des choses, La nécessité qui résulte logiquement d'une situation. On ne peut lutter contre la force des choses. Cela se fera par la force des choses.
La force de la vérité, Le pouvoir que la vérité a sur l'esprit des hommes.
La force du sang se dit des Mouvements secrets de la nature entre les personnes les plus proches.
Il se dit en général, surtout dans le langage didactique, de Toute cause ou puissance à laquelle on attribue la propriété de produire ou de déterminer certains effets, certains phénomènes. Les diverses forces répandues dans la nature. La force centripète. La force centrifuge. La force d'attraction. Force vitale.
En termes de Mécanique, Force motrice, Force qui produit un mouvement actuel; Force morte, Celle qui, étant développée ou employée, peut produire un tel mouvement, mais dont l'effet est actuellement neutralisé. Le parallélogramme des forces. Une force qui s'applique en un point. On disait aussi autrefois Force vive, par opposition à Force morte, pour exprimer l'Action de forces combinées avec leur vitesse comme dans le choc. Aujourd'hui cette locution n'est plus employée que pour désigner le Produit de la force motrice par le carré de la vitesse du point matériel auquel elle est appliquée.
Fig., Les forces vives de la nation, La partie la plus vigoureuse et la plus saine de la nation.
Force d'inertie, La résistance qu'oppose un mobile à ce qui doit le mettre en mouvement quand il est au repos. Il signifie figurément Résistance passive, qui consiste principalement à ne pas obéir. Ils opposèrent la force d'inertie aux mesures de l'autorité.
FORCE est aussi un Nom de quantité indéfinie s'ajoutant à la façon d'un adjectif invariable et qui signifie Grand nombre de, beaucoup de. Il a reçu force compliments. Il m'a fait force politesses.
À FORCE, loc. adv. et fam. Beaucoup, extrêmement. Travailler à force.
À FORCE DE, loc. prép. Par beaucoup de. À force de soins, de peines, de sollicitations. Au lieu d'être suivi d'un nom, il peut l'être d'un infinitif. À force de prier, d'agir; à force de pleurer, de crier, etc., En priant, en agissant beaucoup; en pleurant, en criant beaucoup, etc.
À force de bras, se dit en parlant de Travaux, de transports pour lesquels on n'emploie que la seule force des bras. Tirer, traîner à force de bras.
À force de rames, En ramant très vigoureusement.
À TOUTE FORCE, loc. adv. Par toutes sortes de moyens. Il veut, à toute force, venir à bout de son entreprise. Il signifie aussi À tout prendre, absolument parlant. On pourrait, à toute force, lui accorder ce qu'il demande.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Force par nombre de lettres.

Synonymes de Force en 3 lettres :



Synonymes de Force en 4 lettres :



Synonymes de Force en 5 lettres :



Synonymes de Force en 11 lettres :



Synonymes de Force en 12 lettres :



Synonymes de Force en 13 lettres :



Synonymes de Force en 15 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !