CORPS. n. m. Portion de matière qui forme un tout individuel et distinct. Tout corps a trois dimensions : longueur, largeur et profondeur. Corps simple. Corps composé. Corps organique. Corps inorganique. Corps aérien, léger, pesant, diaphane, transparent, opaque, compact, dense, spongieux. Les corps célestes. Les corps élémentaires. Les corps ne peuvent se pénétrer les uns les autres. L'impénétrabilité des corps.
Fig., Prendre l'ombre pour le corps, Prendre l'apparence pour la réalité.
Il désigne aussi, dans un sens particulier, la Partie matérielle d'un être animé, et principalement de l'homme. Le corps humain. Le corps d'un animal. Les diverses parties du corps. Il a le corps bien conformé, bien proportionné. J'ai le corps brisé, moulu. Les exercices du corps.
Dans ce sens, il s'oppose à Esprit, âme. L'homme est composé de corps et d'âme, du corps et de l'âme. Quand l'âme est détachée, séparée du corps, est sortie du corps. Quand l'âme abandonne le corps.
Corps mort, ou simplement Corps, Cadavre, corps privé de vie. Il ne se dit qu'en parlant du Corps humain. Ensevelir les corps. Mettre, porter un corps en terre. Enterrer, inhumer un corps. Le corps fut exposé. Suivre, accompagner le corps. Ouvrir un corps. Embaumer un corps. Disséquer un corps. Faire l'anatomie d'un corps. Procéder à la levée d'un corps. Voyez LEVÉE.
Corps mort, se dit figurément, en termes de Marine, de Tout objet établi sur le rivage, ou sur le fond d'une rade, pour l'amarrage des navires : c'est ordinairement une très grosse ancre borgne avec une chaîne ou un câble, dont le bout est porté par un bateau ou par une caisse flottante.
Les phrases suivantes se rapportent à ces diverses acceptions du mot Corps.
Se donner à quelqu'un ou à quelque chose de corps et d'âme, ou se donner corps et âme. Appartenir à quelqu'un corps et âme, Se donner entièrement à lui.
Fig., C'est un corps sans âme. Voyez ÂME.
Fig., Folle de son corps, se dit d'une Fille qui se livre au libertinage.
Fig., Avoir le diable au corps. Voyez DIABLE.
Fam., Bourreau de son corps, se dit de Quelqu'un qui ne ménage pas sa santé.
Fam., C'est un drôle de corps, se dit de Quelqu'un qui est d'humeur bizarre.
Prendre du corps, Prendre de l'embonpoint.
Fig., Passer sur le corps à une troupe ennemie, Forcer l'obstacle qu'elle oppose à une marche en avant ; la bousculer. Passer sur le corps de quelqu'un, Obtenir un emploi auquel son rang, son mérite ou l'ancienneté lui donnait droit.
Fig., À corps perdu, Avec impétuosité, sans songer à se ménager. Il se jeta à corps perdu dans la mêlée, dans le danger. Il se jette à corps perdu dans les entreprises les plus hasardeuses.
À son corps défendant, Malgré soi, à regret, avec répugnance. Si j'y ai consenti, ç'a bien été à mon corps défendant. Croyez qu'il ne fera cela qu'à son corps défendant.
À bras-le-corps. Voyez BRAS.
Corps à corps, En serrant le corps d'un autre contre le sien. Ils luttaient corps à corps avec acharnement. Il s'emploie surtout en termes de Sports. Il est quelquefois employé comme nom. Les corps à corps sont défendus dans les duels à l'épée. Ce fut un corps à corps acharné.
À mi-corps, À la moitié du corps. Ce meuble lui irait à mi-corps
Corps glorieux. Voyez GLORIEUX.
Corps-saint, Le corps, le cadavre d'un saint. On trouva dans cette église plusieurs corps-saints.
CORPS se dit aussi en parlant du Sacrement de l'Eucharistie. Le corps et le sang de Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST sont contenus sous les espèces du pain et du vin. Recevoir le corps de Notre-Seigneur.
Il se disait encore, dans un sens particulier, de la Personne d'un roi. Les gardes du corps.
Il se dit, en termes de Jurisprudence, des Personnes considérées par opposition aux biens, aux marchandises, etc. Un vaisseau qui a péri corps et biens. Confiscation de corps et de biens. Séparation de corps. Voyez SÉPARATION.
Il se dit aussi des Personnes considérées comme sujettes à être emprisonnées par ordre de justice. Prise de corps. Décret de prise de corps.
Il désigne quelquefois seulement la Partie du corps humain qui est entre le cou et les hanches. Il a le corps bien fait, mais les jambes un peu trop courtes. Il a le corps long, le corps tout de travers. Il a le corps et les membres bien proportionnés.
Il se dit, par extension, de la Partie de certains habillements qui couvre depuis le cou jusqu'à la ceinture. Corps de jupe. Corps de robe. Les manches d'un corps. Ce corps est trop long, trop large, trop étroit. Élargir, étrécir un corps. Corps de baleine ou baleiné. Corps rembourré pour cacher les défauts de la taille.
Il désigne par analogie la Principale partie de certaines choses. Le corps d'une guitare, d'un violon, etc., La partie creuse d'une guitare, d'un violon, etc., sans comprendre le manche. Le corps d'un vaisseau, d'un navire, Le vaisseau, le navire lorsqu'il est sans ponts, mâts, voiles, cordages, ni ancres. Le corps d'une place ou d'une forteresse, La place ou la forteresse considérée abstraction faite de ses dehors. Le corps d'un livre, d'un ouvrage, Le livre, l'ouvrage sans la préface, les annotations, les tables, etc. Le corps d'une lettre, La lettre sans les indications de lieu, de date, les formules de politesse, la signature, etc. Il se dit aussi, en termes de Calligraphie, du Principal trait dont une lettre est formée ; en termes de Typographie, de la Dimension de la pièce fondue qui supporte l'œil de la lettre et qui se mesure par points typographiques du côté du cran. Ce caractère est fondu sur le corps dix, sur le corps douze, etc. La force de corps d'un caractère. Point typographique, Voyez POINT. En termes de Botanique, Le corps ligneux, Le bois, la partie de la tige ou de la racine comprise entre la moelle et l'écorce. On dit aussi, dans le langage ordinaire, Le corps d'un arbre, La tige d'un arbre. On dit dans un sens analogue, en termes d'Anatomie, Le corps d'un os, d'un muscle. Corps de pompe, Le tuyau d'une pompe, dans lequel joue le piston. Corps de logis, ou Corps de bâtiment, La masse ou la partie principale d'un bâtiment, considérée indépendamment des pavillons, ailes et autres annexes. On appelle aussi Corps de logis un Logement détaché de la masse du bâtiment principal. Il occupe un petit corps de logis sur le devant.
En termes de Droit criminel, Corps du délit, Objet qui prouve matériellement l'existence d'un délit ou d'un crime, comme une porte brisée, un cadavre percé de coups, etc.
En termes de Numismatique, Le corps d'une devise, La figure qui y est représentée, par opposition aux paroles qui accompagnent cette figure et qu'on nomme L'âme de la devise.
Il se dit aussi de la Consistance de certains objets qui sont minces et flexibles. Une étoffe qui a du corps. Ce parchemin, ce papier n'a pas de corps, n'a pas assez de corps. Cette lame d'épée est bien mince, elle n'a point de corps.
Il se dit également de la Consistance des choses liquides qu'on fait cuire ou épaissir par le feu ou autrement. Ce sirop n'est pas assez cuit, il n'a pas assez de corps. Cet onguent, cet emplâtre a trop peu de corps.
Il se dit encore de la Force et de la vigueur de certains vins, de certaines liqueurs. Un vin qui a du corps, qui n'a point de corps, qui prend du corps.
Dans un sens analogue, au figuré, Prendre corps se dit d'une Idée, d'un projet qui est en train de se réaliser. Peu à peu ce dessein a pris corps. À mesure que j'y réfléchissais, mon discours prenait corps.
Faire corps se dit de Deux ou de plusieurs choses qui ont contracté une forte adhérence, qui sont unies de manière à n'en faire qu'une. Ces deux branches font tellement corps ensemble qu'il est presque impossible de les séparer.
Il se dit figurément de la Société, de l'union de plusieurs personnes qui vivent sous mêmes lois, mêmes coutumes, mêmes règles. L'État, la république, le royaume est un corps politique. L'Église est un corps mystique, dont JÉSUS-CHRIST est le chef et dont les fidèles sont les membres.
Il se dit aussi de Certaines compagnies ou communautés particulières, dans l'État ou dans l'Église. Les corps de métiers. Marcher en corps. Ils y assistèrent en corps. Il est membre, un des membres de ce corps. Les différents corps de l'État. Le Sénat, la Chambre des députés, etc., sont des corps politiques. Le corps de la magistrature. Les corps constitués. Corps législatif s'est dit, à plusieurs époques, d'Assemblées chargées de faire les lois. Corps diplomatique, Les ambassadeurs et ministres étrangers accrédités auprès d'une puissance.
Repas de corps, Repas qui réunit les membres d'une corporation, d'une compagnie.
Esprit de corps, Sentiment de solidarité qui anime ceux qui appartiennent à un même milieu, ont passé par une même école, exercent la même profession, etc.
Corps de ballet, La troupe des danseurs et des danseuses qui exécutent un ballet.
Il se dit encore d'une Partie de l'armée, ou d'une Troupe d'une certaine importance. Corps d'armée. Corps de troupes. Corps détaché, séparé, avancé. Corps de réserve. Corps d'infanterie, de cavalerie. Corps franc. Corps auxiliaire.
Il se dit encore d'un Régiment, d'une troupe quelconque, par rapport à ceux qui en font partie. Il est aimé dans son corps. Les capitaines ont ordre de se rendre, de rester au corps. Rejoindre son corps. Visite de corps.
Il désigne également la Réunion, l'ensemble de ceux qui appartiennent à certaines armes spéciales. Le corps de l'artillerie, du génie, de la gendarmerie. Le corps des sapeurs-pompiers, etc. On dit dans un sens analogue Corps des mines, des ponts et chaussées.
Corps de garde, Certain nombre de soldats placés en un lieu pour faire la garde. Corps de garde avancé. Poser, mettre, établir un corps de garde. On dit plutôt aujourd'hui POSTE. Il se dit surtout du Lieu où se tiennent les soldats qui montent la garde. Sa maison servait de corps de garde. On le conduisit au corps de garde. Mots, railleries, plaisanteries de corps de garde, Mots, plaisanteries, railleries épaisses, telles que s'en permettent les soldats au corps de garde.
CORPS se dit encore figurément du Recueil, de l'assemblage de plusieurs pièces, de plusieurs ouvrages de divers auteurs, en un ou plusieurs tomes. Le corps des poètes grecs, des poètes latins. Il faut rassembler toutes ces pièces et en faire un corps. On dit dans un sens analogue Corps de Droit civil. Corps de droit canon. Un corps de lois.
Corps de doctrine, Réunion de principes qui forment un système.
En termes de Jurisprudence, Corps de preuves, Réunion de plusieurs sortes de preuves, qui toutes ensemble forment une preuve complète.
En termes d'Anatomie, il se dit de Certaines excroissances charnues, tumeurs, callosités, etc. Corps calleux. Corps caverneux. Corps muqueux, etc.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Corps par nombre de lettres.

Synonymes de Corps en 4 lettres :



Synonymes de Corps en 5 lettres :



Synonymes de Corps en 6 lettres :



Synonymes de Corps en 8 lettres :



Synonymes de Corps en 9 lettres :



Synonymes de Corps en 10 lettres :



Synonymes de Corps en 11 lettres :



Synonymes de Corps en 12 lettres :



Synonymes de Corps en 14 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !