FRAIS. n. m. pl. Ensemble des sommes déboursées pour la mise en train ou le développement d'une entreprise, pour l'acquisition, l'entretien ou l'exécution d'une chose. Menus frais. Les frais de la guerre. Les frais d'un voyage. Frais de transport. Frais de premier établissement. Frais de bureau. Frais d'impression. Faire les frais. Faire des frais. Il en sera pour ses frais. Tous frais faits. À frais communs. À moitié frais. À grands frais. À peu de frais. Sans frais. Sans faire de frais. Frais ordinaires et extraordinaires. Faux frais, Dépenses accidentelles, accessoires, faites dans une affaire, en sus de la dépense principale.
Il se dit spécialement, en termes de Procédure, des Dépens occasionnés par une affaire de justice. Les frais d'un procès. Les frais rabattus et déduits. À ses frais et dépens. Condamner aux frais. Frais qui ne viennent point en taxe.
Retirer ses frais d'une opération, En retirer autant d'argent qu'elle a coûté.
Faire ses frais, se dit familièrement pour Retirer ses frais, et aussi pour Être dédommagé de la peine qu'une chose nous a coûtée.
Fam., Se mettre en frais, Faire en quelque occasion de la dépense plus que de coutume. Il signifie figurément Faire des efforts pour réussir dans quelque entreprise, ou pour plaire en société, dans la conversation, etc. On dit, dans le même sens, Se mettre en frais pour quelqu'un, faire des frais pour quelqu'un, Lui faire des avances, lui faire honneur, s'efforcer de lui plaire.
Fig. et fam., Recommencer sur nouveaux frais, Recommencer un ouvrage, un travail, comme si rien n'en avait été fait, ou Faire de nouveau quelque chose avec plus d'ardeur que la première fois, après s'être reposé, après avoir pris de nouvelles forces.
Fig. et fam., À peu de frais, Sans beaucoup de peine, de travaux, de soins, etc. Il avait acquis de la réputation, de la gloire à peu de frais. On dit aussi À moins de frais, Avec moins de peine, etc. Il est devenu célèbre à moins de frais.
Fig. et fam., Faire les frais de quelque chose, Fournir la matière ou le fond de quelque chose, contribuer le plus à quelque chose. Il se dit surtout en parlant des Ouvrages de l'esprit, de la conversation, etc. Il se garde bien de citer l'auteur qui a fait presque tous les frais de son érudition. Je me vis obligé de faire les frais, tous les frais de la conversation. Faire les frais de la conversation signifie aussi Être la matière, le sujet de la conversation.
Fig. et fam., Faire les frais, les premiers frais, Faire les avances. Dans cette liaison, il fit les premiers frais.
En être pour ses frais, Perdre ses avances d'argent et, figurément, Ne pas obtenir l'objet de ses démarches.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Frais par nombre de lettres.

Synonymes de Frais en 3 lettres :



Synonymes de Frais en 4 lettres :



Synonymes de Frais en 9 lettres :



Synonymes de Frais en 10 lettres :



Synonymes de Frais en 11 lettres :



Synonymes de Frais en 13 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !