CONSEIL. n. m. Avis que l'on donne à quelqu'un sur ce qu'il doit faire ou ne pas faire. Sage conseil. Conseil prudent, salutaire. Mauvais, pernicieux, dangereux conseil. Conseil intéressé, désintéressé. Il est l'auteur de ce conseil. Donner conseil, un conseil. Prendre conseil de quelqu'un. Ne prendre conseil que de soi-même. Suivre le conseil de quelqu'un. Je ne demande pas votre conseil sur cela. C'est un conseil à lui donner. C'est un homme de conseil, de bon conseil. Faire une chose par le conseil, par les conseils de quelqu'un. Il m'a aidé de ses conseils. Il n'a écouté aucun de mes conseils. Je n'ai pas besoin de ses conseils.
Il se dit figurément en parlant des Choses, des passions, etc., qui nous portent, qui nous déterminent à faire ou à ne pas faire quelque chose. Prendre conseil des événements. N'écouter que les conseils de l'intérêt, de la vengeance. Ne prendre conseil que de sa tête, de son amour, de sa fureur, de son avarice, etc.
Prov., La nuit porte conseil, Il faut attendre au lendemain pour prendre une résolution sur un cas douteux.
Conseils évangéliques, Conseils que l'Évangile donne pour parvenir à une plus grande perfection. En ce sens, Conseil s'oppose à Précepte, comme dans ces phrases : Ce n'est pas un précepte, ce n'est qu'un conseil. Cela n'est pas de précepte, cela n'est que de conseil.
Il se prend quelquefois pour Résolution, parti. Ne m'en parlez plus, le conseil en est pris. Je ne sais quel conseil prendre. Il vieillit.
Il se dit au pluriel, dans le style élevé, des Vues, des principes qui dirigent une personne ; et il s'emploie surtout en parlant des Rois, des gouvernements. La justice préside à tous ses conseils. Il n'y eut dès lors en ses conseils qu'irrésolution et faiblesse.
Les conseils de Dieu, Les intentions, les desseins de la Providence. Les conseils de Dieu sont impénétrables.
Il se dit aussi, en termes d'Affaires ou d'Entreprises, de la Personne ou des personnes dont on prend conseil. Dans cette acception, il est souvent apposé à un nom comme adjectif. Avocat-conseil. Ingénieur-conseil.
Conseil judiciaire se dit de l'Homme de loi désigné par justice après avis du conseil de famille pour gérer les biens d'un prodigue. Instance en dation de Conseil judiciaire ; lever le Conseil judiciaire. Il se dit aussi de l'Homme de loi appointé par une société, un syndicat, pour lui donner des avis. Il a été nommé conseil judiciaire de telle société.
CONSEIL se dit, en termes de Politique, d'une Assemblée permanente ou d'une Réunion extraordinaire, instituée ou convoquée pour délibérer, pour donner son avis sur certaines matières. Les membres d'un conseil. Le président, le secrétaire d'un conseil. Assembler le conseil. Conseil suprême. Le roi l'admit dans ses conseils.
Conseil d'État, Assemblée qui, sur la demande du Gouvernement, donne des avis, en matière de législation et d'administration ; il interprète les lois ou les complète par des règlements d'administration publique, il enregistre certains actes du gouvernement, il rend, sur la demande des intéressés, des arrêts sur les pourvois introduits contre les actes et les décisions des fonctionnaires publics et sur certaines contestations électorales ou autres. Les diverses sections du Conseil d'État. Appel porté au Conseil d'État. Décret rendu en Conseil d'État.
Conseil des ministres, Réunion des ministres assemblés, sous la présidence du chef de l'État, pour délibérer sur les affaires de l'État en général. Le Président du Conseil des ministres, ou simplement Le Président du Conseil. On dit aussi Conseil de Cabinet, Réunion des ministres sous la présidence du Président du Conseil des ministres.
Conseil général de département, Assemblée élective dont les principales attributions consistent à statuer sur les affaires du département et sur la gestion de ses finances.
Conseil d'arrondissement, Assemblée élective chargée de la sous-répartition des impositions entre les communes de l'arrondissement.
Conseil municipal, Assemblée élective chargée de statuer sur les affaires de la commune et sur la gestion de ses finances.
Conseil de préfecture, Juridiction établie dans chaque département pour prononcer en première instance, et sauf le recours au Conseil d'État, sur un certain nombre d'affaires contentieuses qui sont de la compétence de l'autorité administrative.
Conseil de guerre, Assemblée que tiennent les officiers généraux d'une armée, ou les officiers principaux d'un détachement, d'une place de guerre, pour délibérer sur le parti qu'on doit prendre en certaines conjonctures. Il se dit aussi d'un Tribunal qui exerce la justice militaire.
Conseil de revision, Conseil chargé d'examiner dans chaque canton, lors du recrutement, si les jeunes gens appelés sont propres au service militaire.
Conseil paroissial, Conseil chargé de s'occuper des intérêts de la paroisse.
Conseil de famille, Assemblée de parents, convoquée et présidée par le juge de paix, pour délibérer sur ce qui concerne les intérêts d'un mineur ou d'un majeur en état d'incapacité légale. Avis du conseil de famille.
Conseil des Prud'hommes, Assemblée élective composée de patrons et d'ouvriers ayant pour mission de statuer sur les différends entre employeurs et employés.
Il existe ou il a existé beaucoup d'autres conseils dont les attributions sont en général suffisamment indiquées par le second titre qui leur a été donné. Conseil supérieur de l'Instruction publique. Conseil académique. Conseil de discipline. Conseil d'administration. Conseil d'hygiène. Conseil supérieur de santé. Conseil des prises. Conseil supérieur du commerce. Conseil supérieur de l'Agriculture. Conseil général des mines, des ponts et chaussées, etc.
Chambre du Conseil. Voyez CHAMBRE.
Il se dit, par extension, des Séances d'un conseil et du Lieu où siège un conseil. Assister à un conseil. Présider un conseil. Le conseil a duré depuis une heure jusqu'à cinq. Au sortir du conseil.
Tenir conseil, se dit de Gens qui se concertent, qui délibèrent entre eux. Ils tinrent conseil entre eux. Il tint conseil avec ses compagnons sur...
Conseil aulique, Tribunal particulier de certains princes d'Allemagne. Les ducs de Bavière avaient un conseil aulique.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Conseil par nombre de lettres.

Synonymes de Conseil en 5 lettres :



Synonymes de Conseil en 6 lettres :



Synonymes de Conseil en 7 lettres :



Synonymes de Conseil en 8 lettres :



Synonymes de Conseil en 9 lettres :



Synonymes de Conseil en 10 lettres :



Synonymes de Conseil en 11 lettres :



Synonymes de Conseil en 12 lettres :



Synonymes de Conseil en 13 lettres :



Synonymes de Conseil en 14 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !