COURS. n. m. Flux, mouvement de quelque chose de liquide.
Il se dit particulièrement de l'Eau des fleuves, des rivières et des ruisseaux. Cours rapide. Cours lent. Cours impétueux. Arrêter, empêcher, retarder, détourner le cours d'un fleuve, d'un ruisseau. Descendre, remonter le cours d'un fleuve. Son cours est insensible. Donner cours à l'eau.
Il se dit aussi de l'Étendue que parcourt en longueur un fleuve, une rivière, un ruisseau, etc. Cette rivière est navigable dans la plus grande partie de son cours. Le cours de ce fleuve est long de plus de quatre cents lieues.
Il se dit aussi, par extension, des Rivières et des fleuves eux-mêmes. Les grands cours d'eau qui traversent l'Amérique du Nord. Les pluies continuelles ont fait déborder tous les cours d'eau.
Fig., Donner un libre cours à ses larmes, Les laisser couler, ne plus faire d'effort pour les retenir. Donner un libre cours à ses transports, à sa fureur, à sa couleur, etc., S'y abandonner, ne plus les contenir.
Il se dit encore du Mouvement réel ou apparent du soleil et des autres astres. Le cours du soleil, de la lune. Le cours des astres. L'astronomie traite du cours des astres. Le cours apparent du soleil est d'orient en occident.
Il se dit figurément de la Direction, de la marche que prennent certaines choses, ou qu'on leur donne. Nous verrons quel cours prendra cette affaire. Arrêter, retarder le cours d'une entreprise, d'un procès. Suspendre le cours de la justice. Ses idées prirent un nouveau cours. Tout a repris son cours habituel. Le cours des saisons. Le cours des événements.
Il signifie également Durée. Pendant le cours des dix années qui viennent de s'écouler. Pendant le cours de la journée. La mort interrompit le cours d'une si belle vie. Le cours de ses années. Pendant tout le cours de son règne. Dans le cours de sa maladie. Au cours de son exposé.
En termes de Marine, Voyage au long cours, Grand voyage sur mer, longue traversée, par opposition à Cabotage. Capitaine au long cours, Capitaine marchand qui fait des voyages de long cours.
Il signifie encore Suite, enchaînement. Poursuivre le cours de ses victoires. Terminer le cours de ses études. Ouvrage en cours de publication.
En termes d'Architecture, Cours d'assise, Rang continu de pierres de même hauteur, posées de niveau dans toute la longueur d'un mur.
Il se dit particulièrement d'une Suite de leçons sur une matière quelconque. Cours de chimie, de physique, d'anatomie, de chirurgie, de philosophie, d'histoire, etc. Ouvrir un cours. Professer un cours. Cours public. Cours privés. L'ouverture d'un cours. Suivre les cours du Collège de France.
Il se dit également des Traités qui renferment une suite de leçons sur quelque science. Ce professeur a publié un cours de philosophie. Il a fait imprimer son cours. Cours complet. Cours abrégé.
Il se dit pareillement de l'Étude de quelques sciences, qui exigent que l'on suive un ou plusieurs cours. Faire son cours de droit, de médecine. Le cours de droit dure trois ans. Ce jeune homme a fini ses cours.
Il se dit encore pour Vogue, crédit. Cette mode a eu cours pendant quelque temps. Donner cours à une opinion, à un bruit.
Il se dit dans un sens analogue, en parlant de la Monnaie. Monnaie de cours. Cette monnaie a cours, n'a plus de cours. La somme a été payée en pièces d'or et d'argent, le tout bon et ayant cours. Donner cours à la monnaie étrangère.
Fig., Cette locution, ce mot, etc., n'a cours que parmi le peuple, qu'en province, Ils ne sont d'usage que parmi le peuple, qu'en province.
En termes de Commerce et de Finance, il se dit du Prix auquel sont négociées, sur certaines places, à certains jours, des marchandises ou des valeurs. Acheter des marchandises, des effets au cours du marché, au cours du jour, ou absolument au cours. Le cours du change, de la rente, des effets publics.
Cours de la Bourse, Relevé officiel des prix auxquels ont été faites les opérations de Bourse d'une journée, le prix le plus haut, le plus bas et le prix moyen.
Cours forcé, Mesure par laquelle un gouvernement oblige à prendre comme espèces réelles les valeurs en papier qu'il émet ou fait émettre par des banques privilégiées.
Il désigne encore une Promenade publique, située dans la ville ou à proximité, ordinairement plantée d'arbres, et qui s'étend plus en longueur qu'en largeur. Le Cours la Reine. Ils se sont rencontrés sur le cours. Il y avait beaucoup de monde sur le cours
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Cours par nombre de lettres.

Synonymes de Cours en 4 lettres :



Synonymes de Cours en 5 lettres :



Synonymes de Cours en 6 lettres :



Synonymes de Cours en 7 lettres :



Synonymes de Cours en 8 lettres :



Synonymes de Cours en 9 lettres :



Synonymes de Cours en 10 lettres :



Synonymes de Cours en 11 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !