TOUR. n. m. Mouvement circulaire, mouvement de rotation. Tour de roue. Faire un tour sur soi-même.
Fam., À tour de bras, De toute la force du bras. Il signifie figurément En déployant toute sa force. Tomber sur quelqu'un à tour de bras.
Fam. et par exagération, En un tour de main, En aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main. Il change d'avis en un tour de main. Cela a été fait en un tour de main.
Tour de reins, Foulure de reins causée par quelque effort. Avoir un tour de reins. Il s'est donné un tour de reins.
Tour de broche, Révolution que fait la broche à rôtir, en tournant sur elle-même. Ce chapon aurait eu besoin d'un tour de broche de plus.
Un tour, deux tours de clef, Action de tourner une fois, deux fois la clef dans la serrure. Il ferma la porte à double tour.
Fig. et fam., Tour de bâton, Profit secret, illicite ou abusif qu'un homme tire de l'emploi, du poste qu'il occupe. Son emploi lui vaut tant par an, sans les tours de bâton. On dit aussi Retour de bâton.
Demi-tour, Demi-révolution qu'un homme fait en tournant sur ses talons. Il fit demi-tour à droite.
Fig. et fam., Faire demi-tour, Se retirer. Je l'ai obligé à faire demi-tour.
TOUR se dit, par extension, de Mouvements d'allée et venue, de parcours faits dans un endroit donné. Faire un tour dans le jardin. Il était allé faire un tour à la campagne. Il alla faire un tour à Paris. Il fit un tour à la fête. Faites un tour jusque-là.
Il est allé faire un tour de promenade, Il est allé se promener. Il est allé faire un tour, Il est sorti pour revenir bientôt. On dit dans le même sens : Il est allé faire un tour en ville, un tour dans son pays.
TOUR se dit aussi en parlant de Certaines choses qui vont en serpentant et qui reviennent sur elles-mêmes. Cette rivière fait plusieurs tours et retours. Les tours et les retours d'un labyrinthe.
Il se dit encore de la Circonférence d'un corps. La terre a quarante mille kilomètres de tour. Cette colonne a six mètres de tour à sa partie inférieure.
Il se dit, par extension, du Circuit d'une chose. Le tour de la ville. Le tour du jardin. Cette ville a une lieue de tour. Cet arbre a huit mètres de tour.
Faire le tour de, Parcourir toute la circonférence, le circuit de. Faire le tour du monde. Faire le tour d'un jardin, d'un bois. Il signifie aussi S'étendre autour. L'enceinte fait tout le tour de la ville. Ce bracelet fait plusieurs tours autour du bras.
Fam., Faire son tour de France, d'Europe, Parcourir la France, l'Europe. Il s'est dit surtout des Artisans qui voyageaient pour travailler de leur état dans différentes villes.
Fig. et fam., Faire le tour du cadran, Dormir douze heures de suite.
Tour de taille, Mesure de la ceinture.
Tour de tête, Mesure de la tête pour la coiffure.
Tour de ville, Sorte de boulevard, de promenade qui fait le tour d'une ville.
En termes de jeux de Cartes, Jouer un tour, faire un tour, Jouer un certain nombre de coups en sorte que tous les joueurs successivement aient une fois la main.
TOUR se dit également de Différentes choses dont on se sert, soit pour l'habillement, soit pour la parure, et qui sont mises en rond. Un tour de cou. Un tour de cheveux.
Il signifie encore Rang successif, alternatif. Ce n'est pas votre tour. Vous avez laissé passer votre tour de parole. Je parlerai à mon tour. Son tour viendra. Céder son tour. Vous n'en êtes pas quitte, vous aurez votre tour. Chacun son tour.
À tour de rôle. Voyez RÔLE.
Tour de faveur se dit de Toute chose qu'on fait passer avant son tour. Il a obtenu, pour sa pièce, pour son article, un tour de faveur.
TOUR se dit aussi d'une Action qui exige la promptitude, la subtilité et l'adresse de la main, ou la souplesse, l'agilité, la force du corps. Tour de bateleur. Tour de passe-passe. Il sait faire des tours de cartes, des tours de main. Ce sauteur fait des tours de force extraordinaires.
Fig., Tour de force, Action qui exige beaucoup de force. En portant ce fardeau jusque-là, vous avez fait un tour de force. On le dit également au sens moral. Si vous terminez cette affaire aujourd'hui, vous ferez un tour de force. Une si longue improvisation est un tour de force. C'est un tour de force.
Fig. et fam., Avoir le tour de main, Avoir la manière de faire, l'habileté, la pratique.
TOUR signifie figurément et familièrement, Trait d'habileté, ruse, finesse, manière d'agir adroite et ordinairement malintentionnée. Il lui a joué un tour. Faire un tour, des tours à quelqu'un. Je lui revaudrai ce tour-là. Voilà un bon tour.
Fam., Le tour est joué, La ruse a réussi.
Fig., Cela vous jouera un mauvais tour se dit à quelqu'un pour l'avertir qu'une chose lui sera dangereuse ou préjudiciable.
TOUR, en parlant d'une Affaire, se dit de la Manière dont on la fait voir, dont elle se présente, dont elle marche. Il donne le tour qu'il lui plaît aux affaires. Il donne un certain tour aux choses. Il a donné un bon tour à cela. Le succès dépend du tour que le rapporteur donnera à votre affaire. Cette affaire prend un bon, un mauvais tour.
Il désigne encore la Manière dont on exprime ses pensées et dont on arrange ses termes, soit en parlant, soit en écrivant. Il y a un tour oratoire dans tout ce qu'il écrit. Il donne un tour agréable à tout ce qu'il dit. Ces vers ont un tour, sont d'un tour naturel. Tour figuré. Tour hardi. La pensée n'est pas neuve, mais le tour est nouveau. Ce tour de phrase est obscur, singulier, heureux.
Cet homme a un tour d'esprit agréable, Il présente les choses sous une forme agréable. On dit aussi : Un tour d'esprit original.
TOUR se dit en outre d'une Machine dont on se sert pour façonner en rond le bois, l'ivoire, les métaux, l'argile, etc. Tour de potier. Cela est fait au tour.
Fig. et fam., Cette femme a le bras, la main, la gorge, la jambe faits au tour, Elle les a parfaitement bien faits. On dit dans le même sens : Cet homme, cette femme sont faits au tour.
TOUR désigne aussi une Sorte d'armoire ronde et tournant sur un pivot, qui est posée dans l'épaisseur du mur, particulièrement dans les communautés religieuses, et qui permet de faire passer diverses choses du dehors à l'intérieur ou de l'intérieur au-dehors.
Il s'est dit aussi d'un Appareil semblable employé à l'entrée des hospices pour le dépôt des enfants confiés à la charité publique.
TOUR À TOUR, loc. adv. L'un après l'autre, alternativement. Ces deux généraux commandaient tour à tour. Parler tour à tour.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Tour par nombre de lettres.

Synonymes de Tour en 3 lettres :



Synonymes de Tour en 4 lettres :



Synonymes de Tour en 5 lettres :



Synonymes de Tour en 6 lettres :



Synonymes de Tour en 11 lettres :



Synonymes de Tour en 13 lettres :



Synonymes de Tour en 14 lettres :



Synonymes de Tour en 16 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !