BIEN. adverbe. D'une manière convenable, avantageuse, agréable, satisfaisante. Il se conduit bien. Il se porte bien. Il va aussi bien qu'il est possible. Il parle bien. Il dit bien. Il écrit bien. Il joue bien de cet instrument. Il fait bien, il a bien fait de le renvoyer. Il s'est fort bien acquitté de sa mission. C'est bien dit. Voilà qui est bien pensé, bien imaginé. J'avais bien jugé cet homme-là. L'art de bien vivre. Tout va bien, tout est bien. Je me trouve bien de ce nouveau régime. Je me trouve bien d'avoir été là. Il se trouve bien dans son lit. Il est bien dans ses affaires. Il est bien à l'aise, bien en cour. Il est bien auprès de chacun, auprès de ses chefs. Il y est aussi bien qu'on y puisse être. Un ouvrage bien fait. Un jeune homme bien né. Être bien fait, bien pris dans sa taille. Être bien mis, Être habillé de bon goût.
Bien lui a pris de sortir, Il a eu raison, il a bien fait de sortir.
Tant bien que mal, À moitié bien, à moitié mal.
Être bien, se dit d'un Malade sur l'état duquel on est rassuré. Le malade est bien, est fort bien maintenant.
Cette jeune personne se tient bien, Elle a un bon maintien.
Ironiq., Nous voilà bien, se dit pour exprimer qu'on est dans une position fâcheuse, embarrassante. On dit de même Vous voilà bien, le voilà bien, etc.
Fam., Être bien ensemble se dit de Deux personnes de sexe différent qui ont un commerce de galanterie. Cela se dit aussi de Deux personnes qui ont simplement entre elles des rapports d'intimité. Vivre bien ensemble, Vivre en bonne intelligence. On dit de même Être bien, vivre bien avec quelqu'un.
Dans cette acception, BIEN a quelquefois après le verbe Être la valeur d'un adjectif attribut. Cette femme est bien, Elle a une figure agréable. Il a deux filles qui sont fort bien. Il est bien de garder une certaine dignité. Il serait bien que vous lui fissiez des excuses. C'est bien, c'est fort bien; ou elliptiquement, Bien, fort bien, se disent pour marquer Adhésion, assentiment, approbation. Bien, fort bien, je n'y vois aucun empêchement. Nous partirons, c'est fort bien; mais qui nous remplacera? Ces locutions s'emploient quelquefois ironiquement et par reproche. Bien, fort bien, ne vous gênez pas. Elles servent aussi à exprimer qu'on a bien compris un avis, une explication, un éclaircissement, ou qu'on ne veut pas continuer l'entretien sur l'objet dont il s'agit; et alors Bien peut être répété. Fort bien, je vois maintenant ce que j'ai à faire. Bien, bien, j'entends ce que vous voulez dire. Bien, bien, nous reparlerons de cela.
Il signifie aussi Beaucoup, fort, très. Bien mieux. Il est déjà bien loin. Il mange bien. Il boit bien. Il s'est levé bien matin. Il est arrivé bien à propos. Elle a si bien caché cela que je ne puis le trouver. Une femme qui aime bien son mari. Je désire bien qu'il réussisse. Il s'en faut bien que... La chose s'est passée bien autrement que vous ne le dites. Il est bien savant. C'est un homme bien malheureux. Il est bien malade. Il est bien mal. Je suis bien aise de vous rencontrer. Il part? j'en suis bien aise. Il a été bien attrapé. Je suis bien sûr du contraire. Ce sont là de bien faibles raisons. Bien fou qui se fie à de telles promesses.
Il s'emploie en quelque sorte comme nom : Bien de l'argent, bien de la peine, bien du monde, bien des hommes, etc., Beaucoup d'argent, de peine, de monde, etc. On dit Bien d'autres. Il en est venu bien d'autres et non Bien des autres.
Il en a vu bien d'autres... Il a vu des dangers, des difficultés, souffert des fatigues, etc., bien autres que celles dont il est question.
Il signifie dans quelques cas Formellement, expressément. Il est bien entendu que... Cela est bien établi dans le contrat. Vous voilà maintenant bien averti. Il est bien et dûment investi de cette magistrature.
Il s'emploie aussi dans la signification d'À peu près, environ. Il y a bien trois ans que je ne l'ai vu. Il y a bien deux lieues d'ici là.
Il s'emploie souvent par redondance et pour donner plus de force à ce qu'on dit. Auriez-vous bien l'assurance de le nier? Vous aviez bien raison. Je le savais bien. Je m'en doutais bien. Il faut bien y consentir. Il le faut bien. Je vous l'avais bien dit. Je vous entends, je vous comprends bien. Il est bien en chemin, mais il n'est pas arrivé. Il est bien vrai que cela est, mais... C'est être bien prompt, un peu bien prompt. Allez-y, ou bien j'irai moi-même. Vous auriez bien pu venir. Je le veux bien. Je le vois bien. Nous verrons bien. Voilà bien le langage d'un ami. Ironiquement, C'est bien à vous, il vous sied bien de censurer les autres.
BEL ET BIEN, loc. adv. Voyez BEAU.
BIEN LOIN DE, loc. prép. Voyez LOIN.
BIEN QUE, loc. conj. Encore que, quoique. Bien que je le souhaite de tout mon cœur, je ne le puis pas. On lui donna une gratification, bien qu'il ne l'eût guère méritée.
SI BIEN QUE, loc. conj. Tellement que, de sorte que. La nuit nous surprit, si bien qu'il fallut nous arrêter en route.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Bien par nombre de lettres.

Synonymes de Bien en 2 lettres :



Synonymes de Bien en 3 lettres :



Synonymes de Bien en 4 lettres :



Synonymes de Bien en 5 lettres :



Synonymes de Bien en 6 lettres :



Synonymes de Bien en 13 lettres :



Synonymes de Bien en 14 lettres :



Synonymes de Bien en 15 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !