FOI. n. f. Croyance aux vérités de la religion. La foi est la première des trois vertus théologales. La foi, l'espérance et la charité. Foi pure, ardente, ferme, inébranlable. Foi languissante. Foi chancelante. Acte de foi. Avoir la foi. La foi d'un chrétien. Être ferme dans la foi, dans sa foi. Manquer de foi. Pécher contre la foi. Homme de peu de foi.
Prov., La foi du charbonnier, La foi d'un homme simple, qui croit sans aucun examen tout ce que l'Église enseigne.
Il signifie aussi Objet de la foi, dogmes qu'une religion propose à croire comme révélés de Dieu, et souvent Cette religion même. Un article de foi. Cela est de foi. C'est une question de foi. Le symbole de la foi. C'est un article de foi. Mourir pour la foi. Les confesseurs de la foi. La foi de JÉSUS-CHRIST. La propagation de la foi. Renier la foi de ses pères. Renoncer à sa foi. Changer de foi.
N'avoir ni foi ni loi, Être sans religion et sans morale.
Fig., Croire une chose comme un article de foi, La croire fermement. Croire tout comme article de foi, Être fort crédule. Ce n'est pas article de foi se dit d'une Chose qui ne mérite pas ou qui ne paraît pas mériter de créance.
Profession de foi, Déclaration publique de sa foi et des sentiments qu'on tient pour orthodoxes. Il se dit, par extension, de Toute déclaration de principes. Faire sa profession de foi politique.
Ma foi, par ma foi, Façons de parler familières, dont on se sert lorsqu'on affirme, ou lorsqu'on reconnaît, lorsqu'on avoue quelque chose. Ma foi, je n'en sais rien. Il a, ma foi, raison. Par ma foi, le tour est plaisant. Ma foi oui! Ma foi non!
Il signifie encore Fidélité, exactitude à tenir sa parole, à remplir ses promesses, ses engagements; ou Assurance donnée de garder sa parole, sa promesse. C'est un homme de peu de foi. Homme sans foi. S'en remettre à la foi de quelqu'un. Donner un gage de sa foi. Manquer de foi. Engager sa foi. Garder sa foi. Violer, trahir sa foi. La foi que deux époux se sont jurée. Être prisonnier sur sa foi.
Bonne foi, La qualité ou la conduite de celui qui agit, qui parle selon sa conscience, avec franchise, avec une intention droite. Il a mis une parfaite bonne foi dans toute cette affaire. Allons, soyez de bonne foi. Tout homme de bonne foi conviendra que... C'est de la meilleure foi du monde qu'il soutient cette erreur. Je men remets à votre bonne foi. Abuser de la bonne foi de quelqu'un. On dit dans le sens contraire Mauvaise foi. Être de mauvaise foi. Une histoire altérée par l'ignorance ou la mauvaise foi. C'est mauvaise foi de votre part. Il est d'une insigne mauvaise foi.
Bonne foi se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence, de la Conviction où est une personne qu'elle agit, qu'elle contracte légalement, ou qu'elle acquiert, qu'elle possède légitimement. On dit également dans le sens contraire Mauvaise foi. Le mariage a été contracté de bonne foi par l'un des époux. Acquérir, posséder de bonne foi. Possesseur de bonne, de mauvaise foi. La bonne foi est toujours présumée en ce cas. C'est à celui qui allègue la mauvaise foi à la prouver.
En bonne foi, et plus souvent De bonne foi, Façons de parler familières dont on se sert pour engager une personne à répondre, à s'exprimer franchement, ou à ne juger d'une chose que selon le bon sens, la conscience, etc. En bonne foi, le feriez-vous? De bonne foi, je ne pouvais accepter une pareille proposition.
Foi conjugale, La promesse de fidélité que le mari et la femme se font mutuellement en s'épousant. Il a violé la foi conjugale.
La foi jurée, la foi des traités, des engagements, du serment, des serments, etc., L'obligation que l'on contracte, l'assurance que l'on donne de quelque chose par les traités, par les serments, etc. Être fidèle à la foi jurée. Faire quelque chose contre la foi des traités. Il se reposait sur la foi des engagements, des serments. Promettre une chose sous la foi du serment.
Par extension, Sur la foi de, En se confiant, en croyant à. Oseriez-vous le condamner sur la foi de telles gens? Sur la foi d'une tradition incertaine.
Foi de gentilhomme, foi d'honnête homme, Façons de parler dont on se sert pour mieux assurer ou attester quelque chose. Je vous déclare, foi d'honnête homme, que je n'en savais rien.
FOI signifie aussi Croyance, confiance. Ajouter foi, avoir foi à quelque chose, à quelqu'un, aux paroles, dans les paroles de quelqu'un. C'est un homme digne de foi. Accorder une foi pleine et entière à quelqu'un, à quelque chose.
Il signifie également Témoignage, assurance, preuve. Ce qui est arrivé depuis peu en fait foi. Faire foi d'une chose. Cette lettre fait foi qu'il est arrivé. Leur acte fait pleine foi de cette convention. Ces papiers ne peuvent faire foi contre lui. En foi de quoi j'ai signé les présentes. Cet acte fait foi en justice.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Foi par nombre de lettres.

Synonymes de Foi en 3 lettres :



Synonymes de Foi en 4 lettres :



Synonymes de Foi en 5 lettres :



Synonymes de Foi en 6 lettres :



Synonymes de Foi en 7 lettres :



Synonymes de Foi en 11 lettres :



Synonymes de Foi en 12 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !