PRISE. n. f. Faculté de prendre, de saisir. Avoir prise. Trouver prise. Les lutteurs se frottaient d'huile, afin de donner moins de prise sur eux.
Il s'emploie aussi figurément. La pitié n'a aucune prise sur ce peuple cruel.
Fig., Avoir prise, trouver prise sur quelqu'un, Avoir sujet, trouver occasion de le critiquer. On dit dans le même sens : Donner prise sur soi, donner prise à la critique, S'exposer à être repris, critiqué.
Cette chose est hors de prise, On ne peut la dérober ou On ne saurait y atteindre.
En termes de jeu d'Échecs, Cette pièce est en prise, est hors de prise, Une autre pièce peut la prendre ou ne peut pas la prendre.
Lâcher prise, Laisser aller ce qu'on tenait avec force. Se débattre pour faire lâcher prise à quelqu'un.
Fig., Lâcher prise, Cesser une poursuite, une dispute; un combat, etc.; ou Rendre malgré soi ce qu'on a pris. Ils ont disputé longtemps sans vouloir lâcher prise.
En termes d'Automobile, Prise directe, Disposition du mécanisme où l'arbre primaire transmet le mouvement à l'arbre secondaire sans l'intermédiaire d'engrenages.
PRISE se dit aussi de l'Action de prendre quelqu'un ou quelque chose. La prise d'une place de guerre. Se trouver à la prise du cerf.
Prise d'eau, Action de détourner d'une rivière, d'un étang, etc., une certaine quantité d'eau, soit pour faire tourner un moulin, soit pour quelque autre usage. Il se dit aussi de la Concession qui est faite pour détourner ainsi de l'eau, et quelquefois aussi de l'Eau même qui est détournée.
Prise d'air, Action de percer une ouverture pour faire entrer l'air dans un endroit clos, dans un calorifère. dans une cheminée, etc.
Prise de vapeur, Appareil servant à conduire la vapeur de la chaudière d'une machine dans le cylindre.
Prise d'habit, Cérémonie au cours de laquelle un religieux, une religieuse prend l'habit religieux. On dit dans le même sens pour une religieuse : Prise de voile.
Prise d'armes, Manœuvre, revue, pour laquelle une troupe prend les armes. Il y aura aujourd'hui une prise d'armes aux Invalides.
En termes de Médecine, Prise de sang, Opération qui consiste à prendre une petite dose de sang à une personne, pour l'analyser.
En termes de Droit, Prise de possession, Acte par lequel une personne prend possession d'une charge, d'un emploi, d'un héritage, d'une terre.
En termes de Jurisprudence, Prise de corps, Action par laquelle on se saisit d'un homme, en vertu d'un acte du juge. Un décret, une ordonnance de prise de corps. Il y a plusieurs décrets de prise de corps contre lui. Il se dit aussi de l'Arrêt ou de la sentence qui ordonne la prise de corps. Il y a prise de corps contre lui. On a décerné une prise de corps contre lui.
En termes de Procédure, Prise à partie, Recours qu'exercent les parties contre leurs juges, dans les cas prévus par la loi.
Prise de bec, Lutte entre deux oiseaux. Il se dit aussi, figurément et familièrement, d'une Querelle de paroles. Ces deux adversaires ont en une violente prise de bec.
PRISE désigne spécialement, en termes de Marine, l'Action de s'emparer d'un navire, et aussi le Navire capturé. Amener une prise dans un port.
Conseil des prises, Conseil établi pour juger de la validité des prises. On dit dans un sens analogue : Code international des prises.
Navire de bonne prise, Navire qui a été pris justement. Ce bâtiment portait des armes aux ennemis, il a été déclaré de bonne prise.
PRISE se dit aussi, dans le langage courant, de la Chose qui a été prise. Une prise importante. Ils sont allés à la chasse et ils sont revenus avec une belle prise.
En parlant de Médicaments et de drogues, il se dit de la Dose qu'on prend en une fois. Deux prises de rhubarbe. Une demi-prise. On dit aussi Prise de tabac et absolument Prise, Pincée de tabac. Prendre une prise.
PRISE se dit encore de la Solidification de certaines matières comme le plâtre, le ciment, la chaux, etc. Le degré de prise.
PRISES, au pluriel, se dit de l'Action de combattre. On ne l'emploie guère en ce sens que dans les locutions suivantes :
En venir aux prises, Se prendre des mains, se saisir mutuellement, se jeter l'un sur l'autre. Après avoir brisé leurs épées, ils en vinrent aux prises.
Être aux prises, Combattre, se battre. Les deux armées, les deux combattants sont aux prises. Il se dit aussi de Deux ou de plusieurs personnes qui disputent ou qui jouent les unes contre les autres. Nos joueurs sont aux prises, en sont aux prises. Les deux avocats sont aux prises. On dit de même : Je les ai mis aux prises, je les ai laissés aux prises.
Fig., Être aux prises avec la mort, Être en grand danger de mourir, être à l'agonie. Fig., Être aux prises avec la mauvaise fortune, Être dans le malheur, dans l'adversité.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Prise par nombre de lettres.

Synonymes de Prise en 3 lettres :



Synonymes de Prise en 4 lettres :



Synonymes de Prise en 5 lettres :



Synonymes de Prise en 11 lettres :



Synonymes de Prise en 12 lettres :



Synonymes de Prise en 13 lettres :



Synonymes de Prise en 14 lettres :



Synonymes de Prise en 16 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !