GUERRE. n. f. Conflit entre deux nations, qui se vide par la voie des armes; action d'un peuple qui en attaque un autre, ou qui résiste à une agression, à une invasion, etc. Guerre offensive. Guerre défensive. Les guerres Médiques. La guerre de Cent Ans. Les guerres d'Italie. Les lois de la guerre. Gens de guerre. Ruse de guerre. Préparatifs de guerre. Déclaration de guerre. Vaisseau de guerre. Bâtiment armé en guerre. Les malheurs, les ravages, les horreurs de la guerre. Des aventures de guerre. En temps de guerre. Une guerre à feu et à sang. Avoir la guerre. Être en guerre. En guerre et en paix. Déclarer la guerre. État de guerre. Cette province devint le théâtre de la guerre.
Conseil de guerre. Voyez CONSEIL.
Il désigne aussi l'Art militaire, la connaissance des moyens que l'on doit employer pour faire la guerre avec avantage. L'art de la guerre, le métier de la guerre. La guerre de campagne, la guerre de siège. Guerre de mouvements, de tranchées, d'usure. Guerre aérienne. Guerre des gaz. Un homme de guerre. Avoir le génie de la guerre.
Guerre civile, guerre intestine, Guerre entre les citoyens d'un même État. Guerre étrangère, Guerre contre les étrangers. Le double fléau de la guerre civile et de la guerre étrangère.
Guerres de religion, Celles que les dissensions religieuses allument dans un pays. Guerre sainte se dit de la Guerre qui s'est faite autrefois contre les infidèles pour reconquérir la Terre sainte. Guerre sainte désigne aussi le Soulèvement religieux ordonné contre les chrétiens par les chefs de l'Islam. Proclamer la guerre sainte.
Guerre à mort, Guerre dans laquelle on ne fait aucun quartier. On dit à peu près de même Guerre d'extermination, guerre à outrance.
Petite guerre, Celle qui se fait par détachements ou par partis, dans le dessein d'observer les démarches de l'ennemi, de l'incommoder, de le harceler. Faire la petite guerre. Il se dit aussi d'un Simulacre de guerre, dans lequel des corps d'une même armée manœuvrent et feignent de combattre les uns contre les autres.
Obtenir les honneurs de la guerre se dit d'une Garnison assiégée qui obtient, avant de quitter la place, de garder ses armes en totalité ou en partie.
Fig. et fam., Sortir d'un procès, d'une querelle, d'une discussion avec les honneurs de la guerre, En sortir honorablement, à son avantage.
Fig. et poétiq., Foudre de guerre. Voyez FOUDRE.
Cela est de bonne guerre, Cela est conforme aux lois et aux usages de la guerre. On le dit figurément en parlant de Toutes les actions de la vie civile où l'on prend ses avantages, sans recourir à aucun moyen déloyal. Usez hardiment de ce moyen, il est de bonne guerre. Ce procédé ne me semble pas de bonne guerre.
Faire la guerre avec quelqu'un, Servir avec lui en temps de guerre dans les armées de la même nation, du même parti. Il a fait avec moi la guerre de Crimée. Nous avons fait la guerre ensemble.
Nom de guerre, Nom que prenait autrefois un soldat en s'enrôlant, tel que La Tulipe, Sans-Quartier, Va-de-bon-cœur, et que, dans certains cas, il prend encore aujourd'hui en s'engageant. Il se dit surtout, maintenant, d'un Nom supposé que l'on prend en littérature, au théâtre, etc.
Prov. et fig., La guerre nourrit la guerre, Ce qu'on prend sur les ennemis sert à entretenir les armées.
Prov. et fig., À la guerre comme à la guerre, Il faut s'accommoder au temps, aux circonstances, quelque fâcheuses qu'elles puissent être.
Guerre à.... Ellipse pour Faites la guerre, faisons la guerre à... Guerre aux tyrans! Guerre à l'envahisseur! Il se dit, par extension, tant au propre qu'au figuré, de Toute espèce de débat, de démêlé, d'attaque, de lutte. Cet homme est toujours en guerre avec ses voisins. Déclarer, faire la guerre aux abus, aux préjugés, aux vices. Une guerre de plume. Guerre économique. Guerre de tarifs.
Prov. et fig., Qui terre a guerre a, Qui a du bien est sujet à avoir des procès.
Être en guerre ouverte avec quelqu'un, Être avec lui sur le pied d'ennemi déclaré.
Fig. et fam., Faire la guerre à quelqu'un, Lui faire constamment des réprimandes, des observations sur quelque chose. Faire la guerre à quelqu'un sur son étourderie, sur son imprudence, sur le laisser aller de ses manières, sur la négligence de sa tenue.
Fig. et fam., Faire la guerre aux mots, Critiquer minutieusement le style et les mots dans un écrit.
Fig. et fam., Faire la guerre au couteau, Employer tous les moyens pour triompher de l'adversaire.
Fig. et fam., Faire quelque chose de guerre lasse, Le faire après avoir longtemps résisté. Je lui ai cédé de guerre lasse. Il s'est longtemps refusé à cet arrangement; enfin, de guerre lasse, il y a consenti.
Il se dit aussi en parlant des Bêtes qui en attaquent d'autres pour en faire leur proie. Le loup fait la guerre aux brebis. Le renard fait la guerre aux poules.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Guerre par nombre de lettres.

Synonymes de Guerre en 5 lettres :



Synonymes de Guerre en 6 lettres :



Synonymes de Guerre en 7 lettres :



Synonymes de Guerre en 8 lettres :



Synonymes de Guerre en 9 lettres :



Synonymes de Guerre en 10 lettres :



Synonymes de Guerre en 11 lettres :



Synonymes de Guerre en 12 lettres :



Synonymes de Guerre en 13 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !