VENT. n. m. Mouvement plus ou moins rapide de l'air, suivant une direction déterminée. Le vent du nord, le vent d'est, le vent d'ouest. Vents périodiques, journaliers. Vents irréguliers, variables. Vent impétueux, modéré, faible. Vent froid, piquant, frais, doux, chaud, humide, pluvieux. Il fait grand vent. Le vent souffle du nord, de l'est. Le vent se lève. Le vent change. Le vent tourne. Le vent cesse, est tombé. Être exposé au vent, à tous les vents, à tout vent. Être à l'abri du vent. La force, la vitesse, la violence, l'impétuosité du vent. Il vient bien du vent par cette porte, par cette fenêtre. Cet arbre a été abattu d'un coup de vent.
Vent coulis, Léger courant d'air.
En termes de Jardinage, Arbres en plein vent, de plein vent, Arbres fruitiers de haute tige, qui ne sont point plantés en espalier et qui sont exposés au vent de tous côtés. On dit en un sens analogue, dans le langage ordinaire : Une boutique, un étalage en plein vent.
Par exagération, Il va comme le vent, il va plus vite que le vent se dit d'un Homme, d'un cheval etc., qui est très rapide à la course.
Voler au vent, Être soutenu dans l'air par le vent. Une feuille, un papier qui vole au vent.
Ce vaisseau flotte au gré du vent, à la merci du vent, Il n'est point gouverné. Ses cheveux flottent au gré du vent, Ils flottent en l'air, agités par le souffle du vent.
Fig., Jeter aux vents, Disperser. Ses cendres furent jetées aux vents.
Fig., Autant en emporte le vent se dit en parlant de Promesses auxquelles on n'ajoute point de foi, ou de Menaces dont on ne craint point les effets.
Fig. et fam., C'est une girouette qui tourne à tout vent, au moindre vent; il tourne à tout vent, à tous les vents se dit d'un Homme dont l'esprit est léger, inconstant.
Fig. et fam., Regarder de quel côté vient le vent, Observer le cours des affaires et les diverses conjonctures pour régler sa conduite suivant ce que l'on découvre. Il se prend le plus souvent en mauvaise part. On dit encore en ce sens : Prendre le vent.
Fam. et par plaisanterie, Mettre flamberge au vent, Tirer l'épée.
Moulin à vent, Moulin que le vent fait mouvoir.
Prov., Petite pluie abat grand vent, Une petite pluie fait ordinairement cesser un grand vent. Il signifie aussi, figurément, Un peu de douceur apaise souvent un grand emportement, ou Une cause légère, un petit incident fait cesser quelquefois de grands troubles, de grandes querelles.
Prov. et fig., À brebis tondue Dieu mesure le vent, La Providence proportionne nos épreuves à nos forces.
En termes de Marine, Aire du vent, Direction suivant laquelle souffle le vent.
Rose des vents, Figure portée sur le cadran du compas et où sont marquées trente-deux divisions destinées à indiquer l'aire du vent.
Vent de terre ou Brise de terre, Vent qui vient de la terre et qui souffle la nuit. Vent de mer ou Brise de mer, Vent qui vient de la mer et qui souffle pendant le jour.
Avoir vent arrière, avoir bon vent, Avoir un vent qui porte directement le navire vers le point où l'on veut aller. Avoir vent debout, vent contraire, Avoir un vent directement opposé à la route que l'on veut faire. Être vent devant se dit d'un Navire qui reçoit le vent sur ses voiles, en le prenant de devant.
Avoir le vent en poupe ne se dit plus guère au propre en termes de Marine, mais il se dit figurément pour signifier Être secondé, favorisé par les circonstances.
Fig., Un bon vent, un mauvais vent, Des circonstances heureuses, malheureuses. Quel bon vent vous amène? Dans le style soutenu, Le vent de l'adversité, La mauvaise fortune. On dit de même : Le vent de la faveur, L'avantage du crédit, de la faveur. On dit aussi : Le vent tourne, Le cours des choses change, devient favorable, ou cesse de l'être.
En termes de Marine, Pincer le vent, serrer le vent, rallier le vent ou au vent, tenir le vent, aller au plus près du vent ou, elliptiquement.. aller au plus près, Disposer ses voiles de telle sorte que le navire aille le plus près qu'il est possible de la ligne sur laquelle le vent souffle, en remontant vers le côté d'où il souffle.
Avoir le vent sur un navire, être au vent d'un navire, avoir le dessus du vent, gagner le vent, le dessus du vent à un navire, Se trouver ou se mettre entre le lieu d'où le vent souffle et le navire dont il s'agit. Être sous le vent, Être séparé par un autre navire du lieu d'où souffle le vent. Ces expressions s'emploient aussi en parlant d'une Île. On dit de même : Cette île était au vent à nous, Elle était entre nous et l'endroit d'où soufflait le vent; Cette île nous restait sous le vent, Nous étions entre cette île et l'endroit d'où le vent soufflait.
Fig. et fam., Avoir le dessus du vent, Avoir l'avantage sur quelqu'un.
En termes de Marine, Vent fait, Vent qui ne varie plus et qui paraît devoir durer.
Vents alizés. Voyez ALIZÉ.
Vents étésiens. Voyez ÉTÉSIEN.
Vent frais, Vent médiocrement fort et bon pour faire route. Vent forcé, Vent violent et plus fort qu'il ne faut.
Saute de vent, Changement subit dans la direction du vent.
Avoir vent et marée se dit d'un Bâtiment qui se trouve avoir en même temps le vent et la marée favorables pour la route qu'il fait. Dans le sens contraire, Aller contre vent et marée se dit lorsque la marée et le vent se trouvent contraires à la route qu'un bâtiment veut tenir.
Fig. et fam., S'obstiner, persévérer contre vent et marée, Poursuivre ce qu'on a commencé, malgré toutes les difficultés qui s'y opposent.
En termes de Marine, Aller selon le vent, Régler sa navigation sur le vent. Aller tout d'un vent, d'un même vent, Faire sa route avec un seul vent, ce qui a lieu lorsque le trajet est direct et qu'on n'a besoin que d'un seul vent pour le faire.
Fig. et fam., Aller selon le vent, S'accommoder au temps.
En termes de Chasse, Chasser au vent, aller dans le vent, Aller contre le vent.
Porter au vent, porter le nez au vent se dit des Animaux, surtout des chevaux, lorsqu'ils portent la tête haute.
Avoir le nez au vent se dit d'un Chien qui quête, qui flaire les odeurs qu'apporte le vent. Il se dit aussi figurément des Personnes et signifie Être en quête, chercher une affaire, une occasion.
Fig. et fam., Cet homme va le nez au vent, Il tient la tête haute, il marche droit devant soi, sans faire attention.
VENT se dit aussi de l'Air agité par un moyen quelconque. Faire du vent avec un soufflet, avec un éventail.
Le vent d'un boulet de canon, L'air agité par le passage d'un boulet de canon. Le vent du boulet le jeta par terre.
Instruments à vent, Instruments de musique dont le son est formé par l'air qu'on y introduit, par opposition aux Instruments à cordes où le son est formé par les vibrations des cordes. La trompette, le hautbois, la flûte, la clarinette sont des instruments à vent.
Fusil à vent, Fusil où le projectile est chassé par l'air qui y a été comprimé.
VENT se dit encore des Gaz retenus dans le corps de l'homme ou des animaux. Avoir des vents. Cela cause des vents, donne des vents Lâcher un vent.
En termes de Chasse, il désigne l'Odeur qu'une bête laisse dans les lieux où elle a été, où elle a passé. Le cerf est de plus grand vent que le lièvre.
Il désigne aussi l'Odeur qui vient des émanations d'un corps. Le sanglier prend le vent de tous côtés avant que de sortir de sa bauge, Il flaire de tous côtés. Le sanglier a eu le vent du gland, les corbeaux ont eu le vent d'une bête morte, L'odeur en est parvenue jusqu'à eux.
Fig. et fam., Avoir vent de quelque chose, avoir vent que quelque chose se passe, En recevoir quelque avis. On a eu vent de leur projet.
VENT signifie figurément Chose vaine. Tout cela n'est que du vent, n'est que vent. Qu'en sort-il? du vent.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Vent par nombre de lettres.

Synonymes de Vent en 3 lettres :



Synonymes de Vent en 4 lettres :



Synonymes de Vent en 5 lettres :



Synonymes de Vent en 6 lettres :



Synonymes de Vent en 7 lettres :



Synonymes de Vent en 8 lettres :



Synonymes de Vent en 9 lettres :



Synonymes de Vent en 10 lettres :



Synonymes de Vent en 11 lettres :



Synonymes de Vent en 12 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !