ÉPERON. n. m. Petite branche de fer ou d'autre métal, qui s'adapte aux talons, dont la pointe ou les pointes servent à piquer le cheval afin de modifier son mouvement. Branche d'éperon. Molette d'éperon. Ce cheval est tendre, est sensible à l'éperon. Dur à l'éperon. Enfoncer l'éperon. Donner de l'éperon. Chausser les éperons. Déchausser les éperons.
Gagner ses éperons, Faire ses premières armes avec distinction. Cela se dit, au propre, des anciens chevaliers; et on le dit au figuré de Quelqu'un qui a bien mérité, qui justifie d'une manière brillante les avantages, les récompenses qu'il obtient.
Fig., Ce cheval n'a ni bouche ni éperon. Voyez BOUCHE.
Fig. et fam., N'avoir ni bouche ni éperon. Voyez BOUCHE.
Fig. et fam., Il a plus besoin de bride que d'éperon. Voyez BRIDE.
Par analogie, on donne souvent, dans la longue didactique, le nom d'Éperon à ce qui en rappelle la forme, par exemple à l'Ergot que certains animaux, tels que les coqs, ont derrière la patte vers le bas, et que les chiens ont derrière les pattes de devant; à la Pointe d'acier dont on arme le coq de combat; à cette Partie de la proue d'un bâtiment qui se termine en pointe et qui a plus ou moins de saillie en avant. L'éperon supportait la figure qui donnait son nom au vaisseau. L'éperon des galères antiques était armé de fer; à une Sorte de fortification en angle saillant, qu'on élève, ou au milieu des courtines, ou au-devant des portes, pour les défendre; à Tout ouvrage en pointe qui sert à rompre le cours de l'eau, devant les piles des ponts, ou sur les bords des rivières; à Certains ouvrages de maçonnerie terminés en pointe, faits en dehors d'un bâtiment ou d'une muraille, pour les soutenir; en termes de Botanique, à une Pointe, à un prolongement en cornet, que l'on remarque à la base du calice, de la corolle ou des pétales de certaines fleurs. La fleur de la linaire, du pied d'alouette est terminée en éperon. Le calice de la capucine, les pétales de la violette ont un éperon. Il se dit aussi, en termes de Topographie, de la Partie d'un contrefort, d'une chaîne de collines ou de montagnes qui se termine en pointe.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Éperon par nombre de lettres.

Synonymes d'Éperon en 4 lettres :



Synonymes d'Éperon en 5 lettres :



Synonymes d'Éperon en 6 lettres :



Synonymes d'Éperon en 7 lettres :



Synonymes d'Éperon en 8 lettres :



Synonymes d'Éperon en 9 lettres :



Synonymes d'Éperon en 10 lettres :



Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Éperon par ordre alphabétique.




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !