ŒIL. (On prononce EUIL.) (Pluriel : yeux.) n. m. Organe de la vue. Le globe de l'œil. Le fond de l'œil. La cavité de l'œil. Le coin de l'œil. La prunelle de l'œil. Le blanc de l'œil. Le blanc des yeux. Cligner les yeux. Cligner de l'œil, des yeux. Regarder du coin de l'œil. Avoir mal à l'œil, mal aux yeux. Il a une taie sur l'œil. Les yeux lui pleurent. Les yeux me cuisent. Avoir la larme à l'œil, les larmes aux yeux. Ses yeux se sont mouillés de larmes. Ses yeux étaient humides, baignés, noyés de larmes. Avoir de grands, de petits yeux. Avoir l'œil trouble. Avoir l'œil vif, perçant, brillant. Avoir les yeux bleus, noirs, gris, verts, vairons. Avoir les yeux à fleur de tête. Avoir les yeux louches, creux, enfoncés. Ouvrir, fermer, lever, baisser, ciller les yeux. Lever les yeux au ciel. Rouler les yeux. Se frotter, s'essuyer les yeux. La lumière éblouit les yeux. J'ai le jour, le soleil dans les yeux. Crever un œil à quelqu'un. Bander les yeux. Il se dit, par extension, de Toute la région de l'œil, des paupières. Avoir les yeux battus, cernés. Avoir les yeux rouges. Avoir les yeux bien fendus, en amande. Avoir les yeux pochés.
Fig. et fam., Avoir des yeux, Ne pas être dupe, s'apercevoir de ce qui se passe. J'ai des yeux, Dieu merci, et l'on ne me trompe pas facilement.
Avoir de bons yeux, Voir promptement et distinctement certaines choses qui échapperaient aux autres. Ce joaillier se connaît bien en diamants, il a de bons yeux. Il se dit aussi figurément. Les défauts de cet homme ne lui ont point échappé, il a de bons yeux.
Fig., Avoir des yeux de lynx, Voir, découvrir les objets de loin; et, figurément, Voir clair dans les affaires, dans les desseins, dans les pensées des autres.
Fig. et fam., Avoir des yeux au bout des doigts, Avoir le tact très fin, faire avec habileté des ouvrages de la main très délicats.
Fig. et fam., Avoir des yeux de chat, Avoir les yeux entre gris et roux. Il signifie aussi Voir clair la nuit.
Fig. et pop., Avoir les yeux plus grands que le ventre, Annoncer un appétit vorace et se trouver bientôt rassasié. Il signifie encore figurément Rechercher des emplois qu'on ne peut remplir dignement; Avoir plus d'ambition que de capacité.
Fig. et fam., Avoir les yeux bouchés, Ne pas voir les choses telles qu'elles sont. On dit de même à une personne à qui l'on reproche de n'avoir pas aperçu ce qui devait la frapper : Où aviez-vous donc les yeux?
Fam., Avoir ses yeux de quinze ans, Voir clair comme à quinze ans.
Fam., Avoir la larme à l'œil, Être sur le point de pleurer.
Fig. et fam., N'avoir pas froid aux yeux, Ne pas avoir peur, être courageux, hardi.
Fig. et fam., Se mettre le doigt dans l'œil, Se tromper.
Fig., Regarder dans les yeux, dans le blanc des yeux, entre les deux yeux, Regarder en face, fixer.
Ouvrir les yeux, S'éveiller. Il signifie, au figuré, Découvrir une chose que l'on s'était longtemps refusé à voir. J'ai longtemps été sa dupe, mais j'ai enfin ouvert les yeux.
Fig., Ouvrir les yeux à quelqu'un, faire ouvrir les yeux à quelqu'un sur quelque chose, Lui donner sur cette chose des connaissances qu'il n'avait pas. Il m'a ouvert les yeux sur les beautés de cet ouvrage. Il m'a fait ouvrir les yeux sur la conduite de cet homme.
Fig., Ouvrir de grands yeux, Être très étonné.
Fig., Ouvrir les yeux à la lumière, Naître. Fermer les yeux à la lumière, fermer les yeux, Mourir.
Fig., Fermer les yeux de quelqu'un, à quelqu'un, L'assister au moment de sa mort.
Fig., Fermer les yeux sur quelque chose, Faire semblant de ne pas s'en apercevoir. Il ferme les yeux sur les fautes de son fils. Il signifie aussi Se refuser à voir ce qui est évident. Fermer les yeux à la vérité.
Fig., Ne pouvoir fermer l'œil, n'avoir pas fermé l'œil de toute la nuit, Ne pouvoir dormir, n'avoir pu reposer de toute la nuit.
Fig., Les yeux fermés, les yeux clos, Sans avoir besoin du secours de la vue. Je connais si bien le chemin que j'irais les yeux fermés. On le dit au sens moral lorsque, par confiance en quelqu'un ou par déférence, on fait ce qu'il désire, sans vouloir rien examiner après lui. Il signa le contrat les yeux fermés.
Par exagération, Les yeux lui sortent de la tête, se dit en parlant d'une Personne qui a de gros yeux. Il se dit figurément de Quelqu'un dont les yeux sont enflammés de colère.
Fig., Ne dormir que d'un œil, N'être qu'à moitié endormi, de manière à se réveiller au moindre bruit, au moindre danger.
Fig. et fam., Pleurer d'un œil et rire de l'autre, Être partagé entre le chagrin et la joie.
Fig. et fam., Avoir bon pied, bon œil, Être encore vigoureux, se porter bien. Il ne se dit guère qu'à propos d'une Personne qui n'est plus jeune.
Fig. et fam., Être près de s'arracher les yeux se dit de Deux personnes qui ont une querelle violente. On dit dans le même sens : Se manger les yeux, le blanc des yeux. On dit aussi : Se sauter aux yeux.
Fam., Tenir à une chose comme à la prunelle de ses yeux, Y tenir extrêmement.
Fig. et fam., Coûter les yeux de la tête, Coûter un prix excessif.
Fig., Voir une paille dans l'œil de son prochain et ne pas voir la poutre qui est dans le sien, Voir les petits défauts des autres et ne pas voir les siens, si grands soient-ils.
Fam., Frais comme l'œil, Très frais.
À l'œil nu, Sans instrument d'optique. Cette étoile se voit à l'œil nu.
Clin d'œil, Mouvement de la paupière qu'on baisse et qu'on relève au même instant. Faire un clin d'œil.
Fig., En un clin d'œil, en moins d'un clin d'œil, En un moment, en très peu de temps.
Fig., C'est l'affaire d'un clin d'œil, Cela doit se faire très promptement.
Prov., Œil pour œil, dent pour dent se dit en parlant de la Peine du talion qui consiste à traiter un coupable de la même façon qu'il a traité ou voulu traiter les autres.
Œil de verre, Œil artificiel en verre ou en émail qu'on met à la place d'un œil qui a été enlevé.
Fam., Mes yeux, ses yeux se dit en parlant des Lunettes. J'ai oublié mes yeux chez moi.
ŒIL signifie souvent, tant au singulier qu'au pluriel, Action de la vue, regard. Arrêter, fixer, jeter, porter ses yeux sur quelqu'un, sur quelque chose. Tous les yeux étaient tournés vers lui. Il avait les yeux fixés sur le sol. Être exposé aux yeux du public. Ce spectacle arrête, attache agréablement les yeux. Détourner les yeux de dessus quelque objet. Chercher des yeux. Suivre quelqu'un des yeux. Il attire les yeux sur lui. Promener les yeux sur les objets environnants. Nos yeux se rencontrèrent. Se parler des yeux. Ses yeux se sont tournés vers moi. Nos yeux furent témoins de cette étrange aventure. Cet objet plaît aux yeux. L'œil est charmé par ce paysage. Nos yeux ont été frappés d'un spectacle nouveau pour nous. Ne pas en croire ses yeux. Être sous les yeux. Tomber sous les yeux. Avoir sous les yeux. J'ai jeté les yeux, en passant, sur cette boutique.
Coup d'œil, Regard prompt et de peu de durée. Jeter un coup d'œil sur quelqu'un, sur quelque chose. Je vais donner un coup d'œil à ce qui se passe, à ce qui se fait chez moi. Un coup d'œil expressif, dédaigneux. Il nous a lancé un coup d'œil furieux, menaçant. Du haut de cette maison, on embrasse d'un coup d'œil tout un vaste horizon. On l'emploie quelquefois au figuré. Jetons un coup d'œil sur les événements remarquables de cette période.
Fig., Avoir le coup d'œil excellent, Voir promptement le parti qu'on doit prendre dans une circonstance inopinée; et, en général, Discerner rapidement ce qu'il y a d'important, d'intéressant dans les affaires. On dit à peu près dans le même sens : Avoir le coup d'œil juste, pénétrant, sûr; et absolument : Avoir du coup d'œil.
Coup d'œil se dit aussi de la Vue d'un paysage, de l'aspect d'un édifice, d'une assemblée, etc. Le coup d'œil en est beau. C'est un beau coup d'œil, un charmant coup d'œil.
Le premier coup d'œil, Ce qu'on voit d'abord, ce qui s'offre d'abord à la vue. Le premier coup d'œil de ce jardin est assez agréable. Au premier coup d'œil, sa figure déplaît. Le premier coup d'œil passé, on s'accoutume à la voir.
Avoir l'œil exercé, Avoir acquis, par l'habitude de regarder attentivement, la faculté de voir bien et promptement. Pour bien corriger des épreuves, il faut avoir l'œil très exercé. Il a l'œil trop exercé pour que les ridicules de cet homme lui échappent.
Ne faire que jeter les yeux sur, Regarder rapidement. Je n'ai fait que jeter les yeux sur cette brochure, Je l'ai parcourue superficiellement.
Fig., Jeter les yeux sur, Songer à, choisir.
Fig., Lever les yeux sur, Aspirer à, désirer.
Fig., Ne pas oser lever les yeux, Être intimidé, confus.
Ne pas en croire ses yeux, Être étonné, stupéfait.
Fig., Caresser des yeux, Regarder avec sympathie, avec convoitise.
Fig. et fam., Couver des yeux une personne, une chose, Regarder cette personne, cette chose avec intérêt, avec complaisance. Il couve des yeux son fils. Il couve des yeux son or.
Fig. et fam., Manger, dévorer des yeux une personne, une chose, La regarder avec plaisir, jeter sur elle des regards avides.
Fig., Frapper les yeux, Être très visible. Cette tache frappe les yeux. Il s'emploie aussi au figuré et signifie Être évident. Cette chose frappe les yeux. On dit dans le même sens Sauter aux yeux. Il y a dans cet ouvrage des fautes qui sautent aux yeux.
Fig. et fam., Crever les yeux se dit de Choses qu'on a sous les yeux et que cependant on ne voit pas. Vous cherchez votre gant, le voilà, il vous crève les yeux. Cela est d'une vérité évidente, cela crève les yeux.
Fig. et fam., Blesser les yeux, Déplaire, causer du chagrin, de la jalousie, etc. L'indécence de ces figures, la saleté de cet appartement blesse les yeux. Cet homme est dévoré d'envie, le bonheur d'autrui lui blesse les yeux.
Fig. et fam., Avoir le compas dans l'œil, Mesurer presque aussi juste à l'œil qu'on pourrait le faire avec un compas.
Au doigt et à l'œil, Par le geste et par le regard. Fig., Être servi au doigt et à l'œil, Être servi ponctuellement, au premier signe. Faire marcher au doigt et à l'œil, Se faire obéir avec exactitude.
Prov., Loin des yeux, loin du cœur, Ordinairement, l'absence détruit ou refroidit les affections.
ŒIL se dit encore dans le sens de Regard vigilant, observation, attention, surveillance. L'œil du maître.
En termes de Dévotion, L'œil de Dieu voit tout, pénètre tout, etc., Il n'y a rien de caché pour Dieu.
Fig. et fam., Être tout yeux, Surveiller avec vigilance. Il signifie encore Regarder une chose avec un grand intérêt. On dit aussi Être tout yeux et tout oreilles.
Fig., Avoir l'œil à quelque chose, sur quelque chose, En avoir soin, y veiller, y prendre garde. Avoir l'œil sur quelqu'un, Prendre garde à sa conduite.
Fig., Avoir les yeux sur quelqu'un, Le regarder, l'observer attentivement. Tout le monde avait les yeux sur lui.
Fig. et fam., Avoir l'œil au guet, Prendre garde à tout ce qui se passe, pour en tirer parti ou se garantir.
Fig. et fam., N'avoir pas ses yeux dans sa poche se dit de Quelqu'un à qui rien n'échappe.
Fig., Suivre quelqu'un de l'œil, Faire attention à sa conduite, à ses démarches.
Fig., Avoir quelque chose devant les yeux, Considérer cette chose, y songer.
Fig., Mettre une chose sous les yeux de quelqu'un, La soumettre à son examen, à sa décision.
Fig., Voir tout par ses propres yeux, Ne s'en rapporter qu'à soi-même pour examiner les choses et en juger.
Fig., Ne rien voir que par les yeux d'un autre, Ne connaître les choses que par le rapport d'un autre, s'en remettre au jugement d'une personne pour qui on est prévenu favorablement.
Fig., Voir une chose par les yeux de l'esprit, des yeux de l'esprit, L'examiner avec la raison. La voir par les yeux de la foi, La considérer avec les dispositions, les sentiments que donne la foi. Cette phrase se dit aussi, par extension et ironiquement, pour Donner à entendre qu'on ne veut pas contester une chose, mais qu'on ne la conçoit pas. Il faut donc voir cela des yeux de la foi.
Fig., Avoir un bandeau sur les yeux, Être aveuglé par une prévention, par une passion.
Fig., Dessiller les yeux, Amener quelqu'un à voir ce qu'il ignorait ou voulait ignorer.
Fig. et fam., Jeter de la poudre aux yeux, Éblouir, surprendre par quelque éclat extérieur, par quelque apparence trompeuse.
ŒIL se dit encore de l'Organe de la vue considéré comme exprimant les qualités et les défauts de l'esprit, les sentiments et les passions. Avoir l'œil spirituel, malin, éveillé, distrait, inquiet, stupide, dur, méchant. Avoir l'œil doux, tendre, mélancolique, fripon, riant. Et au pluriel : Avoir les yeux spirituels, malins, éveillés, etc. Il a des yeux mourants, languissants, langoureux, ardents, pleins de feu. La gaieté, l'espoir, le courage brille dans ses yeux. Les yeux sont le miroir de l'âme.
Fig., N'avoir d'yeux que pour une personne, N'avoir d'affection que pour elle, lui accorder une préférence exclusive. Elle n'a d'yeux que pour son fils aîné, ses autres enfants lui sont presque indifférents.
Fig., Voir une personne, une chose d'un bon œil, d'un mauvais œil, La voir avec satisfaction ou avec déplaisir, avec affection ou avec inimitié. On dit de même Voir une personne, une chose d'un œil indifférent, jaloux, dédaigneux, chagrin, d'un œil de pitié, de compassion, d'envie, de mépris, de colère, etc., Voir cette personne, cette chose avec indifférence, avec des sentiments de jalousie, de dédain, de chagrin, de pitié, etc. On dit aussi au pluriel Voir avec des yeux indifférents, jaloux, avec des yeux d'envie, de pitié, etc. On dit de même Regarder d'un œil indifférent, jaloux, ou avec des yeux indifférents, jaloux, etc.
Fig., Voir d'un œil ferme, Voir avec fermeté, avec courage. Voir d'un œil ferme la ruine de ses espérances.
Fig., Voir une chose d'un œil sec, Voir sans s'affliger une chose qui est propre à causer de l'affliction. Il a vu d'un œil sec la mort de son ami, la perte de sa fortune.
Fig., Voir du même œil, d'un même œil une chose et une autre, Considérer avec les mêmes sentiments, juger de la même manière deux choses différentes.
Fig., Voir les choses d'un autre œil, avec d'autres yeux qu'auparavant, Les voir avec des sentiments différents de ceux qu'on avait.
Fig. et fam., Faire les gros yeux à quelqu'un, Le regarder d'un air de reproche, de mécontentement.
Fig. et fam., Faire les yeux doux à quelqu'un, Lui témoigner de l'amour par ses regards.
Fig. et fam., Faire de l'œil à quelqu'un, Le provoquer par ses regards.
Fam., Regarder du coin de l'œil, Regarder à la dérobée. Fig., Regarder une chose du coin de l'œil, La désirer sans oser la demander ouvertement.
Fig., Donner dans les yeux de quelqu'un, à quelqu'un, L'éblouir, le tenter, le séduire par un certain éclat.
Fig. et fam., Donner dans l'œil à quelqu'un, Faire une impression vive sur lui par des agréments extérieurs. Cette femme lui a donné dans l'œil.
Fig. et fam., Pour les beaux yeux de quelqu'un, Uniquement pour lui, sans autre raison que le désir de lui faire plaisir. Je ne veux pas me compromettre pour vos beaux yeux, pour ses beaux yeux. Il signifie aussi Gratuitement. Croit-il que je le logerai chez moi pour ses beaux yeux?
Fig., Le mauvais œil, Faculté attribuée à certaines personnes de porter malheur à celui qu'elles regardent. Attention, il a le mauvais œil!
ŒIL se dit encore figurément de l'Aspect d'une chose, du lustre d'une étoffe, de l'éclat d'une pierrerie, etc. Cela n'a pas d'œil. Ces perles ont un bel œil.
Un œil de poudre, Une légère teinte de poudre mise sur les cheveux.
ŒIL se dit, par analogie, des Ouvertures pratiquées dans certains outils ou instruments, certaines constructions. L'œil d'un marteau, d'une meule, etc. L'œil d'une grue, d'une chèvre, d'une voile, d'une ancre, d'une aiguille, Le trou par où passe le câble, le cordage, le fil. Œil de dôme, Ouverture ronde qui se trouve en haut de la coupole d'un dôme. Œil de pont, Ouverture circulaire pratiquée dans la pile de pont pour faciliter l'écoulement des eaux de pluie. Œil-de-bœuf, voyez ŒIL-DE-BŒUF.
YEUX, au pluriel, se dit de Certains vides, de certains trous qui se trouvent dans la mie du pain et dans plusieurs espèces de fromages. Un pain qui a des yeux, qui a de grands yeux. Un fromage qui n'a point d'yeux.
Il se dit aussi de Certaines traces de graisse qui apparaissent dans le bouillon. Ce bouillon est très gras, il a beaucoup d'yeux.
ŒIL se dit, en termes d'Architecture, de Certains ornements, de certaines parties de motifs de décoration. L'œil de la volute, Le milieu de la volute du chapiteau ionique. Œil de tailloir, Ornement en forme de rose sculpté sur chaque côté de l'abaque du chapiteau corinthien.
ŒIL désigne, en termes de Jardinage et de Botanique, un Bouton, une petite excroissance qui paraît sur une tige ou sur une branche d'arbre, et qui annonce une feuille, une branche, un fruit. Il se dit particulièrement de l'Endroit par où sort le petit bourgeon de la vigne et des arbres fruitiers.
Tailler à deux yeux, à trois yeux, Laisser sur la branche que l'on coupe deux, trois boutons à fruit.
ŒIL désigne, en termes d'Imprimerie, le Relief de la lettre, la partie de la lettre qui laisse son empreinte au tirage et qui, dans les caractères de même corps, varie de dimension. L'œil de la lettre. Corps 24 gros œil, Corps 24 petit œil.
Il se dit aussi, dans le même Art, de l'Aspect que présentent les caractères imprimés. L'œil de ce caractère ne me plaît point, il est trop gros, il est trop petit.
ŒIL entre dans les dénominations vulgaires de diverses productions naturelles. Œil-de-bouc (coquillage). Œil-de-chèvre (plante). Œil-d'or (poisson). Etc.
Œil de perdrix désigne, en termes d'Arts, Certains dessins tissés dans le linge. Des serviettes à œil de perdrix.
À L'ŒIL, loc. adv. Avec l'œil, à la vue. On juge de cela à l'œil, Il suffit de le regarder pour le connaître, pour en juger.
Fig. et pop., À l'œil, Gratis. Dîner à l'œil.
Fig. et fam., Tenir, avoir quelqu'un à l'œil, Avoir l'œil sur quelqu'un, surveiller toutes ses démarches.
À VUE D'ŒIL, loc. adv. Autant qu'on en peut juger par la vue seule. Je n'ai jugé de cette distance qu'à vue d'œil et sans la mesurer.
Il signifie aussi Visiblement et se dit, par exagération, en parlant des Choses qui se modifient d'une manière relativement rapide. Cet enfant grandit à vue d'œil. Ce malade dépérit, s'affaiblit à vue d'œil.
AUX YEUX DE, SOUS LES YEUX DE, loc. prépositives. Sous les regards de, en présence de. Cela s'est passé aux yeux de toute la ville, sous les yeux de toute la ville. Cet accident est arrivé sous mes yeux. Il y a longtemps qu'il en use ainsi aux yeux de tout le monde. Il a étalé à nos yeux toutes ses richesses. Cette fille a été élevée sous les yeux de sa mère.
AUX YEUX DE signifie aussi, figurément, Suivant la manière de voir, selon le sentiment. Aux yeux du monde. À vos yeux, il n'a point de tort; mais aux miens, il est fort blâmable. Vous pouvez l'excuser, mais aux yeux de la loi, il est coupable.
ENTRE QUATRE YEUX, loc. adv. (On prononce ordinairement, par plaisanterie, Entre quatre-z-yeux.) En tête à tête. Je lui dirai cela entre quatre yeux. Il est familier.
PAR-DESSUS LES YEUX, loc. adv. et figurée. Plus qu'on n'en peut faire ou supporter. J'ai des affaires par-dessus les yeux, jusque par-dessus les yeux. Je suis las de toutes ces fêtes, j'en ai par-dessus les yeux. Il est familier.
PAS PLUS QUE DANS MON ŒIL, loc. adv. Point du tout. Il est familier.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Œil par nombre de lettres.

Synonymes d'Œil en 3 lettres :



Synonymes d'Œil en 5 lettres :



Synonymes d'Œil en 6 lettres :



Synonymes d'Œil en 7 lettres :



Synonymes d'Œil en 8 lettres :



Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Œil par ordre alphabétique.




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !