HISTOIRE. n. f. Récit d'actions, d'événements, de choses dignes de mémoire. Histoire universelle. Histoire générale. Histoire ancienne. Histoire moderne. Histoire profane. Histoire sacrée. Histoire sainte. Histoire ecclésiastique. Histoire romaine. Histoire grecque. L'histoire du moyen âge. L'histoire de France. Histoire des empereurs romains. Histoire du Parlement de Paris. Histoire de la guerre de Cent Ans. L'histoire des arts, des sciences, etc. Histoire de l'astronomie. Histoire de la philosophie, de la littérature. Des livres, des ouvrages d'histoire. Écrire l'histoire d'un pays. L'histoire littéraire d'une époque. L'histoire des dernières années.
L'Histoire de Salluste, l'Histoire d'Hérodote, l'Histoire de Polybe, etc., L'Histoire écrite par Salluste, par Hérodote, etc. Les Histoires de Tacite.
Il se dit aussi de la Suite des états par lesquels a passé un peuple ou même un individu. L'Histoire de ce peuple est glorieuse. L'histoire du peuple romain sous les Césars. L'histoire de Napoléon Ier.
Il se dit absolument de la Connaissance des faits que rapportent les historiens. Lire l'histoire. Étudier l'histoire. S'adonner à l'histoire, à l'étude de l'histoire. Savoir l'histoire. Avoir de profondes connaissances en histoire. Leçons d'histoire. Cours d'histoire. Professeur d'histoire. La philosophie de l'histoire. On l'emploie souvent par une sorte de personnification. Interroger l'histoire. Invoquer le témoignage de l'histoire. L'inexorable histoire. L'histoire nous apprend que... Les leçons, les enseignements de l'histoire. Les conquérants que l'histoire a célébrés. Les fastes de l'histoire. Le burin de l'histoire. Le tribunal de l'histoire.
Peintre d'histoire, Celui qui s'attache à représenter des sujets, ou historiques, ou fabuleux, ou imaginés, par opposition aux peintres de portraits ou de paysages, de fleurs, etc. On dit dans un sens analogue : Peindre l'histoire. Tableau, sujet d'histoire. Etc.
Il se dit encore absolument par opposition à la Fable, aux fictions en général. La Fable et l'histoire. Ce poète n'a pas assez respecté l'histoire. Ce romancier a su embellir l'histoire de fictions ingénieuses.
Il se dit aussi d'un Récit quelconque d'actions, d'événements, de circonstances qui offrent plus ou moins d'intérêt. Il me conta toute son histoire, l'histoire de sa vie, l'histoire de ses amours. Telle est l'histoire de ce malheureux procès.
Il se dit même du Récit de quelque aventure particulière. Je veux vous conter, vous faire une petite histoire. Une plaisante histoire. Une histoire comique. Une histoire tragique. Une histoire extraordinaire. Une histoire scandaleuse. Cette femme courait toutes les histoires du quartier. Que d'histoires ne sait-il pas? Ce sens est ordinairement familier.
Fam., À ce que dit l'histoire, À ce que l'on raconte. Il partit, à ce que dit l'histoire, ou, simplement, dit l'histoire, accompagné d'un brillant cortège.
Fam., Je sais bien son histoire, C'est un homme dont la vie et les actions me sont bien connues.
Fig. et fam., C'est mon histoire que vous contez là; voilà mon histoire se dit pour faire entendre qu'il y a une grande conformité entre ce qu'une personne raconte et ce qu'on a fait ou éprouvé soi-même. On dit, dans un sens analogue, Cet homme a fini misérablement : c'est l'histoire de tous les joueurs, de tous les débauchés, etc., C'est ce qui arrive à tous les joueurs, etc.
Fig. et fam., Ce n'est pas le plus bel endroit de son histoire, le plus beau de son histoire, Ce fait, cette action n'est pas ce qu'il y a de plus honorable pour lui. Ce n'est pas le plus beau de son histoire signifie aussi, quelquefois, Ce n'est pas ce qu'il y a de plus avantageux, de plus agréable pour lui.
Fam., Le plus beau de l'histoire, Le fait le plus remarquable, le plus bizarre, etc., d'une aventure, d'une affaire. Vous ne savez pas le plus beau de l'histoire.
Fam., C'est une histoire, ce sont des histoires, C'est un mensonge, je ne crois point ce que vous dites, ce qu'il dit. Dans le même sens : Histoire que tout cela! On vous a fait une histoire. Il me fit là-dessus je ne sais quelle histoire, etc.
Fig. et fam., C'est une autre histoire, C'est une autre chose, ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Voilà bien une autre histoire, Voilà un nouvel embarras, une nouvelle difficulté, un nouvel incident qu'on n'avait pas prévu.
Fig. et fam., Voilà bien des histoires, se dit à une personne qui forme des difficultés et des embarras sur quelque chose ou qui fait trop de cérémonies, trop de façons. On dit aussi Que d'histoires!
Il se dit encore de Toutes sortes de descriptions des choses naturelles, comme bêtes, plantes, minéraux, etc. L'Histoire naturelle de Pline. Histoire des animaux. Histoire des plantes. Histoire des minéraux.
Histoire naturelle signifie absolument la Science, la connaissance des divers êtres, des diverses productions de la nature, et particulièrement des animaux. Traité, leçons, cours d'histoire naturelle. Les diverses branches de l'histoire naturelle. Professeur d'histoire naturelle. Étudier l'histoire naturelle. Cabinet d'histoire naturelle.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Histoire par nombre de lettres.

Synonymes d'Histoire en 4 lettres :



Synonymes d'Histoire en 5 lettres :



Synonymes d'Histoire en 7 lettres :



Synonymes d'Histoire en 8 lettres :



Synonymes d'Histoire en 9 lettres :



Synonymes d'Histoire en 10 lettres :



Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Histoire par ordre alphabétique.




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !