COUPER. v. tr. Diviser un corps continu, avec quelque chose de tranchant. Couper en deux. Couper en morceaux. Couper de la viande. Couper du papier. Couper avec un couteau, avec des ciseaux, avec un canif, avec une hache, etc. On lui a coupé un bras, une jambe. Couper de l'herbe. Se faire couper les cheveux. Ce morceau d'étoffe a été coupé à la pièce. Absolument, Ce couteau coupe bien, ne coupe pas.
À couper au couteau, se dit figurément et familièrement de Choses plus épaisses, plus consistantes qu'elles ne devraient l'être. C'est un brouillard à couper au couteau.
Il signifie par extension Tailler suivant les règles de l'art. Couper les pierres. Couper un vêtement, un manteau, une robe.
Couper un rocher, une maison, etc., En enlever, en démolir une partie. On a coupé la montagne en cet endroit, pour que le chemin passât. Il faudrait couper cette maison pour qu'elle fût sur l'alignement. Couper en talus le bord d'un chemin, d'un fossé. Couper une route, un pont.
Pan coupé. Voyez PAN.
Couper un cheval, un chien, un chat, etc., Le châtrer.
Fig. et fam., Couper l'herbe sous le pied à quelqu'un, Le supplanter dans quelque affaire.
Fig., Couper le mal à sa racine, L'extirper.
Fig. et fam., Couper bras et jambes à quelqu'un. Voyez BRAS.
Couper la gorge à quelqu'un, L'égorger, le tuer. Les voleurs lui coupèrent la gorge.
Fig. et fam., Couper le sifflet à quelqu'un, Le rendre muet, le mettre hors d'état de répondre.
Par exagération et fam. Je donnerais ma tête à couper, je parie ma tête à couper, je mettrais ma tête à couper se dit pour exprimer une vive persuasion, une grande conviction.
COUPER et SE COUPER signifient quelquefois seulement Entamer la chair, y faire une incision. Vous m'avez coupé au petit doigt. Elle s'est coupée à la main. Il s'est coupé jusqu'à l'os, jusqu'au vif. Se couper la joue avec un rasoir. Il se dit particulièrement des Personnes grasses, et surtout des enfants, lorsque leur chair se fend dans les plis qu'elle forme. Cet enfant se coupe.
Ce drap, ce velours, etc., se coupe, Ce drap, etc., s'use promptement aux endroits où il s'est formé des plis.
Ce cheval se coupe, Il s'entretaille des pieds de devant ou des pieds de derrière.
Couper dans le vif, se dit des Chirurgiens qui, pour extirper le mal, coupent jusque dans la chair vive. Il signifie figurément Prendre des mesures énergiques pour terminer une affaire. Si l'on veut extirper cet abus, il faut couper dans le vif.
Il se dit quelquefois, dans un sens particulier, du Froid, lorsqu'il fait gercer les lèvres. Le froid m'a coupé les lèvres.
Fig., Ce vent coupe le visage, se dit d'un Vent froid qui fouette dans le visage.
COUPER, en termes de jeu de Cartes, signifie Séparer un jeu de cartes en deux avant que celui qui a la main donne. Il signifie aussi Détruire, en jouant de l'atout, l'effet des cartes maîtresses.
Il signifie aussi Traverser. Leurs vaisseaux ne purent couper la ligne ennemie. Une chaîne de montagnes coupe toute cette région. Ce pays est coupé par de nombreux canaux, est coupé de grandes routes dans tous les sens. Je couperai cette chambre en deux par une cloison.
Il se dit particulièrement d'une Chose qui se croise avec une autre. Cette route coupe celle d'Orléans. La ligne droite qui coupe deux autres lignes droites parallèles se nomme sécante. Un plan qui en coupe un autre. Ces deux chemins, ces deux lignes, ces deux plans se coupent. On dit dans un sens analogue Un solide est coupé par un plan, etc.
En termes de Sports, Couper l'eau, Fendre l'eau en nageant. Couper le courant, Le traverser à la nage ou en bateau.
En termes de Marine, Couper la lame, se dit d'un Bâtiment dont l'avant court sur la lame et la traverse. Couper l'équateur, Passer d'un hémisphère dans l'autre en traversant l'équateur.
Fig., Couper à quelqu'un sa journée, sa semaine, etc., Déranger le plan d'occupation qu'il s'était fait pour la journée, pour la semaine, etc. Les visites que je suis obligé de recevoir coupent mes journées, me coupent tout mon temps.
Il signifie aussi Barrer, intercepter, rendre impraticable. Couper le cours d'une rivière, d'un ruisseau. Couper une route, un passage. On coupa les ponts pour empêcher l'ennemi de passer. Couper une voie de chemin de fer.
Couper le chemin à quelqu'un, Se mettre au-devant de lui sur son chemin pour l'empêcher de passer.
En termes de Chasse, Couper la voie, se dit des Chiens qui abandonnent la voie pour rejoindre plus tôt la bête, quand elle a fait des détours, ce qui est un défaut. Il se dit aussi des Chasseurs trop pressés qui passent trop tôt sur la voie.
Couper la fièvre, L'arrêter au moyen d'un médicament.
Fig., Couper la parole à quelqu'un, L'interrompre en prenant la parole, ou Lui imposer silence. Les sanglots, les soupirs, etc., lui coupent la parole, la voix, L'empêchent de parler, de s'exprimer d'une manière suivie.
Fig., Couper la communication, Mettre fin à une conversation téléphonique avant qu'elle ne soit achevée.
Fig., Couper quelqu'un, Le dépasser, le devancer. Nous marchions et sa voiture nous coupa.
Couper les vivres à une ville assiégée, à une armée, etc., Fermer les avenues, pour empêcher qu'on ne lui porte des vivres. Fig. et fam., Couper les vivres à quelqu'un, Lui retrancher l'argent, les moyens de subsister, etc.
En termes de Guerre, Couper une armée, La séparer en deux tronçons. On dit de même Ce corps d'armée fut coupé de ses bases.
Couper par le plus court chemin, par le plus court, par un sentier, Aller par le chemin le plus court, etc. On dit aussi Couper à travers champs.
Fig. et fam., Couper court. Voyez COURT.
En termes de Musique, Couper les sons, Marquer un silence entre chaque son, dans les expressions de douleur, d'abattement ou d'admiration.
En termes de jeu de Paume et de Tennis, Couper le coup, Pousser la balle de manière qu'elle ne rebondisse pas.
En termes d'Escrime, il signifie Achever de passer l'épée par-dessus la pointe de l'épée de l'adversaire.
COUPER, en termes de Danse, signifie Faire le pas qu'on nomme Coupé.
SE COUPER s'emploie aussi figurément, dans le sens de Se contredire, se démentir soi-même dans ses discours, laisser échapper une chose qu'on voulait cacher. Il s'est coupé dans ses réponses. On se coupe aisément quand on ne dit pas la vérité. Dans ce sens il est familier.
COUPER signifie aussi Mêler un liquide avec un autre de force moindre. Couper son vin avec de l'eau. Absolument, Couper son vin, couper du lait, Y mêler de l'eau.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935



je coupe
tu coupes
il coupe
nous coupons
vous coupez
ils coupent

j'ai coupé
tu as coupé
il a coupé
nous avons coupé
vous avez coupé
ils ont coupé

je coupais
tu coupais
il coupait
nous coupions
vous coupiez
ils coupaient

j'avais coupé
tu avais coupé
il avait coupé
nous avions coupé
vous aviez coupé
ils avaient coupé

je coupai
tu coupas
il coupa
nous coupâmes
vous coupâtes
ils coupèrent

j'eus coupé
tu eus coupé
il eut coupé
nous eûmes coupé
vous eûtes coupé
ils eurent coupé

je couperai
tu couperas
il coupera
nous couperons
vous couperez
ils couperont

j'aurai coupé
tu auras coupé
il aura coupé
nous aurons coupé
vous aurez coupé
ils auront coupé

que je coupe
que tu coupes
qu'il coupe
que nous coupions
que vous coupiez
qu'ils coupent

que j'aie coupé
que tu aies coupé
qu'il ait coupé
que nous ayons coupé
que vous ayez coupé
qu'ils aient coupé

que je coupasse
que tu coupasses
qu'il coupât
que nous coupassions
que vous coupassiez
qu'ils coupassent

que j'eusse coupé
que tu eusses coupé
qu'il eût coupé
que nous eussions coupé
que vous eussiez coupé
qu'ils eussent coupé

je couperais
tu couperais
il couperait
nous couperions
vous couperiez
ils couperaient

j'aurais coupé
tu aurais coupé
il aurait coupé
nous aurions coupé
vous auriez coupé
ils auraient coupé

coupe
coupons
coupez

aie coupé
ayons coupé
ayez coupé

Présent

 
couper

Passé

 
avoir coupé

Présent

coupant

Passé

coupé
ayant coupé

Présent

en coupant

Passé

en ayant coupé
 

Verbe couper

Le verbe couper est un verbe du 1er groupe. Il est employé couramment en français.
Le verbe couper possède la conjugaison des verbes en : -er
Le verbe couper se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Le verbe couper est de type transitif direct, transitif indirect, intransitif.
Le verbe couper peut se conjuguer à la forme pronominale: Se couper
La voix passive peut être utilisée pour le verbe couper car celui-ci est de type transitif direct.
Le verbe couper est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer.

Le verbe couper possède la conjugaison des verbes en : -er. Les verbes en -er sont tous réguliers (sauf pour le verbe aller qui est complètement irrégulier et donc du 3ème groupe). Les terminaisons du premier groupe ne présentent aucune variation, ni exception.
A noter: bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, certains types de verbes du premier groupe en -cer, -ger, -yer, -eter, -eler, -é-consonne(s)-er, -e-consonne-er ainsi que le verbe envoyer et ces dérivés possèdent un radical, qui lui, subit de nombreuses variations lors de la conjugaison.
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous

Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !