BLANC, ANCHE. adj. Qui est de la couleur du lait, de la neige, etc. Marbre blanc. Satin blanc. Plume blanche. Papier blanc. Couleur blanche. Ruban blanc. Écharpe blanche. Cheveux blancs. Barbe blanche.
Il se dit aussi de Plusieurs choses qui ne sont pas tout à fait blanches, pour les distinguer de celles de même espèce qui ne le sont pas tant, ou qui sont d'une autre couleur. Vin blanc. Poivre blanc. Sel blanc. Verre blanc. Bière blanche. Raisin blanc. Figues blanches. Mûrier blanc. Bois blanc. Métal blanc. Poisson blanc. Chair blanche. Avoir le teint blanc, la gorge blanche, les mains blanches, la peau blanche. La race blanche.
Drapeau blanc, Drapeau qu'un des partis belligérants arbore lorsqu'il demande à capituler. Il se disait aussi de l'Ancien drapeau national de la France.
Gelée blanche, Gelée qui, le matin, se forme de la rosée ou du brouillard congelé.
Eau blanche, Eau dans laquelle on a jeté du son pour la faire boire aux chevaux. Il se dit, en termes de Médecine, d'une Liqueur formée d'un mélange d'eau et d'extrait de Saturne. Faire des lotions avec de l'eau blanche.
Ver blanc, Larve du hanneton. Terme populaire.
Papier blanc se dit d'un Papier sur lequel il n'y a rien d'écrit ou d'imprimé. Un feuillet de papier blanc. On dit de même Une page blanche. Un cahier blanc.
Livre blanc, Livre dont tous les feuillets sont blancs.
Bal blanc, Bal où ne sont invitées que des jeunes filles.
Armes blanches, Armes offensives, comme épées, sabres, baïonnettes, etc., par opposition aux armes à feu. Se battre à l'arme blanche. Combat à l'arme blanche. On appelait autrefois aussi Armes blanches des Armes défensives qui n'étaient ni gravées, ni dorées, ni bronzées.
Voix blanche, Voix claire mais qui manque de timbre.
Sur Argent blanc, Bâton blanc, Bulletin blanc, Houille blanche, Magie blanche, Nuit blanche, Sauce blanche, Viande blanche. Voyez ARGENT, BÂTON, BULLETIN, etc.
BLANC, en termes de Jeu, désigne un Coup qui ne produit rien. Ainsi, Amener blanc, à certains jeux de Dés, se dit lorsque tous les dés présentent la face qui n'est marquée d'aucun point.
Coup blanc se dit quelquefois pour Coup nul. On dit dans le même sens Chou blanc. Faire chou blanc, au jeu de Quilles, Ne rien abattre; figurément, et dans un sens général, Manquer son but, ne pas réussir.
On dit de même Mariage blanc, Mariage qui n'a pas été consommé. Opération blanche, Opération qui n'a pas donné de résultat.
Fig., Vers blancs, en termes de Versification, Vers non rimés. " Le Paradis perdu " de Milton est en vers blancs.
En termes d'Administration forestière, Couper une forêt, faire une coupe à blanc estoc ou à blanc être, ou simplement à blanc, En couper tout le bois, sans y laisser de baliveaux. On dit dans le même sens Coupe blanche. On dit aussi Couper un arbre à blanc estoc, Le couper au pied sur la souche.
Prov. et fig., Se faire tout blanc de son épée, se faire blanc de son épée, Locution empruntée aux duels judiciaires du moyen âge et qui signifiait Répondre à une accusation, se justifier d'une accusation par l'épée, par la force. Elle signifie, par extension, Se prévaloir de sa force, se vanter de faire quelque chose en se supposant un pouvoir ou un crédit qu'on n'a pas. On dit dans ce sens Faire blanc de son épée.
Prov., Rouge soir et blanc matin, ou Rouge au soir et blanc au matin, c'est la journée du pèlerin, Quand le ciel est rouge le soir et blanc le matin, c'est ordinairement un indice qu'il fera beau temps.
BLANC signifie aussi Qui est propre, par opposition à Sale. Linge blanc. Ces draps ont servi, ils ne sont pas blancs. Chemise blanche. Nappe blanche. Serviette blanche.
Blanc de lessive se dit du Linge propre, tel qu'il est au sortir de la lessive. Ces draps, ces rideaux sont blancs de lessive.
Fig. et fam., Sortir d'une accusation, d'une affaire blanc comme neige, ou simplement Sortir blanc d'une affaire, Être déclaré innocent, être acquitté par un arrêt ou un jugement, en matière criminelle ou correctionnelle.
BLANC s'emploie aussi comme nom et désigne la Couleur blanche et Ce qui est de cette couleur. Le blanc à côté du noir en a plus d'éclat. Cette couleur tire sur le blanc. Blanc mat. Le blanc est le symbole de l'innocence. S'habiller de blanc. Ne porter que du blanc, que des vêtements blancs. Être en blanc. Il y a autant de différence de l'un à l'autre que du blanc au noir.
Vouer un enfant au blanc, Faire vœu qu'un enfant sera entièrement vêtu de blanc, jusqu'à tel âge, en l'honneur de la Sainte Vierge. On dit aussi Se vouer au blanc.
Il désigne particulièrement la Couleur ou Matière blanche que les peintres, les maçons, etc., emploient pour rendre une surface blanche. Blanc de plomb. Blanc de céruse. Broyer du blanc. Peindre en blanc. Une couche de blanc.
Blanc de lait, blanc de perles, Nuance du blanc semblable à celle du lait, des perles.
Blanc sale, Couleur blanche dont l'apparence est terne, sans éclat. Cette étoffe, ce papier sont d'un blanc sale.
Fig. et fam., Aller, passer, changer du blanc au noir, Passer d'une opinion à l'opinion contraire, passer d'une extrémité à l'autre.
Fig. et par exagération, Si vous lui dites blanc, il répondra noir, Il se plaît à contredire.
Fam., Mettre du noir sur du blanc, Écrire, composer. Depuis qu'il met du noir sur du blanc, il se croit un personnage.
Par exagération, Saigner quelqu'un jusqu'au blanc, Le saigner abondamment, jusqu'à ce que le sang qui sort de la veine perde de sa couleur rouge. On dit plutôt aujourd'hui Saigner à blanc. Figurément, Saigner à blanc signifie Exploiter, pressurer une personne, un peuple, d'une façon violente et inique.
Mets au blanc, Mets accommodé à une sauce blanche. Un plat de cardons au blanc. Des laitues au blanc. Poulet au blanc.
Chauffer à blanc. Voyez CHAUFFER.
Poudré à blanc, Extrêmement poudré, de manière que la poudre cache entièrement la couleur des cheveux.
Il a gelé à blanc, Il y a eu une gelée blanche.
Le blanc de l'œil, La partie de l'œil qui paraît blanche et qu'en termes d'Anatomie on appelle la SCLÉROTIQUE.
Fig. et fam., Ils se sont mangé le blanc des yeux, Ils se sont fortement querellés. Regarder quelqu'un dans le blanc des yeux, Le regarder fixement, avec assurance ou impudence. Rougir jusqu'au blanc des yeux, Rougir beaucoup.
Blanc d'œuf, Substance glaireuse de l'œuf qui entoure le jaune et qui devient blanche par la cuisson. Un blanc d'œuf. Le blanc d'un œuf. Battre des blancs d'œufs.
Blanc de chapon, blanc de poulet, blanc de perdrix, La chair de l'estomac de ces oiseaux quand elle est cuite.
Blanc de baleine, ou Sperma ceti, Matière grasse, blanche et cristalline que l'on retire du tissu cellulaire interposé entre les membranes du cerveau de certaines espèces de cachalots. Le blanc de baleine sert à faire des bougies demi-diaphanes.
Blanc de fard, ou simplement Blanc, Sorte de fard, de cosmétique qui fait paraître la peau blanche. Cette femme met du blanc, a du blanc.
Blanc d'Espagne, Craie pulvérisée. Le blanc d'Espagne est de la même nature que le marbre.
Blanc de chaux, Eau dans laquelle on a délayé de la chaux et dont on peint les murailles. Faire un blanc de chaux. Donner un blanc de chaux à une muraille.
Blanc de céruse ou Blanc de plomb, Sous-carbonate de plomb.
Blanc de zinc, Oxyde de zinc.
BLANC désigne aussi les Étoffes de fil ou de coton blanc. Maison de blanc, Maison de commerce où l'on ne vend que des tissus de cette sorte. Le commerce du blanc. Exposition de blanc.
En termes d'Imprimerie, il se dit d'un Intervalle plus grand que les espaces ou les interlignes ordinaires. Une ligne de blanc. Laisser beaucoup de blanc entre le titre et la matière.
Il se dit encore d'un Espace réservé dans une pièce d'écriture pour être rempli plus tard. Le Code ne permet pas que les actes de l'état civil renferment aucun blanc. Le notaire a laissé des blancs dans le contrat pour y mettre les noms des contractants et la somme dont ils conviendront. En transcrivant ce manuscrit, le copiste a réservé un blanc pour une ligne qu'il n'a pas pu lire. On dit de même Laisser une ligne, deux lignes en blanc. Procuration en blanc, Procuration où le nom de celui qui doit en être chargé est laissé en blanc.
Il se dit encore, en termes d'Agriculture, d'une Maladie de végétaux caractérisée par des moisissures.
Il désigne encore la Partie d'une cible la plus rapprochée du centre, partie qui est peinte en blanc. Tirer au blanc. Donner dans le blanc. Mettre dans le blanc.
Tirer de but en blanc. Voyez BUT.
BLANC, ANCHE, se dit en outre, comme nom, des Races d'hommes qui ont le teint blanc, ou même olivâtre, à la différence de celles qui l'ont noir, jaune ou rouge. Cet enfant est fils d'un blanc et d'une négresse. Il est né d'une blanche et d'un nègre. Il y a, dans cette colonie, moins de blancs que d'hommes de couleur.
Traite des blanches, Racolage de femmes ou de jeunes filles en vue de la prostitution.
BLANCHE, n. f. s'emploie spécialement, en termes de Musique, pour désigner la Note qui vaut la moitié d'une ronde ou deux noires.
Il s'emploie aussi, en termes de jeu de Billard, par abréviation de Bille blanche. Jouer sur la blanche.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Blanc par nombre de lettres.

Synonymes de Blanc en 3 lettres :



Synonymes de Blanc en 4 lettres :



Synonymes de Blanc en 5 lettres :



Synonymes de Blanc en 7 lettres :



Synonymes de Blanc en 8 lettres :



Synonymes de Blanc en 10 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !