APPELER. (J'appelle; nous appelons.) v. tr. Désigner quelqu'un par son nom ou Pourvoir quelqu'un d'un nom. Comment appelez-vous cet homme? On l'appelle Pierre, Jean. Comment appellerez-vous votre premier enfant? Comment vous appelez-vous? Je m'appelle Louis. Il s'appelle Charles. C'est ainsi qu'on l'appelle. Cette fleur s'appelle anémone. Cette montagne fut appelée de ce nom à cause de... Cette ville fut ainsi appelée du nom de son fondateur. Je ne sais comment on appelle cette plante, cet animal. Appelez-les comme il vous plaira. Ceux qu'on appelle philosophes. Les magistrats qu'on appelait à Rome tribuns du peuple.
Prov., Appeler les choses par leur nom, Ne pas affaiblir par ses expressions des vérités dures.
Il signifie pareillement Désigner une personne ou une chose par quelque qualité bonne ou mauvaise. J'appelle un ami celui qui se montre tel dans les circonstances difficiles. Il l'appela voleur, fripon. Peut-on appeler courageuse une action si téméraire et si folle? On appellera toujours folie une conduite pareille à celle-là. Ceux qui s'appellent les gens comme il faut, les sages par excellence. Cela s'appelle un véritable ami. Cela s'appelle folie en bon français.
Fam., Cela s'appelle parler, voilà ce qui s'appelle parler, se dit lorsque quelqu'un fait des propositions plus avantageuses qu'on ne s'y attendait ou lorsqu'on loue quelqu'un d'avoir dit, sur une question longtemps agitée, des choses claires, lumineuses, péremptoires.
Il signifie en outre Désigner par leur nom ceux qui doivent se trouver présents en quelque endroit. On va appeler tous les soldats l'un après l'autre. Ce soldat n'était pas à la caserne quand on l'a appelé. Je ne me suis point entendu appeler quand on a lu cette liste. Beaucoup d'appelés et peu d'élus.
En termes de Palais, Appeler une cause, Lire tout haut le nom des parties, afin que leurs avocats viennent plaider pour elles. On vient d'appeler votre cause. La cause sera appelée à son tour de rôle.
Il signifie également Faire venir en se servant de la voix. Je l'appelle et il ne vient point. Il appelait inutilement, pas un domestique n'était à la maison. Appelez un tel. Appeler les voisins. Appeler à haute voix. Dieu appela Samuel pendant qu'il dormait. Appelez mes gens. Appeler de toute sa force. Appeler son chien. On dit aussi, par extension, Ne pouvant plus l'appeler de la voix, il l'appelait encore de la main. Appeler des yeux, du geste.
Il se dit également en parlant du Cri dont les animaux se servent pour faire venir à eux ceux de leur espèce. Le mâle appelle sa femelle. La brebis appelle son agneau. La vache appelle le taureau. La poule appelle ses poussins. On dit, dans un sens analogue, Appeler des oiseaux en imitant leur cri.
Appeler au secours, appeler à l'aide, Crier au secours, crier à l'aide, invoquer le secours, l'aide de quelqu'un. On dit de même Appeler quelqu'un à son secours, appeler du secours, etc. Fig., Appeler à son secours, se dit en parlant des Moyens extraordinaires que l'on emploie pour venir à bout de quelque chose. Il appelle à son secours le manège et l'intrigue pour mieux réussir dans son entreprise.
Il signifie encore Inviter à venir. Appeler le médecin, le chirurgien. Appeler le confesseur. Cet artiste fut appelé en France, à la cour, par tel prince. Appeler un général à l'armée. Tous les chefs furent appelés à ce Conseil. Les Maures furent appelés en Espagne par le comte Julien.
Il signifie particulièrement, en termes de Procédure, Citer devant le juge. Appeler en justice. On l'a fait appeler pour se voir condamner à payer une somme. Appeler quelqu'un en témoignage. Être appelé comme témoin. Appeler en garantie. Le juge ordonna que les parties seraient appelées.
Appeler au combat, appeler en duel, ou simplement Appeler, Envoyer, défier.
Appeler sous les drapeaux, ou simplement Appeler, Convoquer les soldats d'une classe à se rendre sous les drapeaux. La réserve fut appelée sous les drapeaux. On va bientôt appeler la classe de telle année.
Dieu vient de l'appeler à lui, se dit en parlant d'une Personne qui vient de mourir.
Appeler sur quelqu'un le mépris public, la haine de tous, etc., S'efforcer de le rendre l'objet du mépris public, de la haine générale, etc.
Appeler sur quelqu'un, sur une famille, sur un pays les bénédictions du Ciel, Les leur souhaiter ou les leur attirer.
APPELER se dit aussi en parlant de Tout ce qui sert de signal pour avertir de se trouver en quelque lieu. Les cloches appellent à l'église. Une cloche appelle à la prière, au travail, au déjeuner. La sonnerie qui appelle à l'exercice, à la soupe, etc.
Il se dit figurément en parlant de Tout ce qui avertit, qui excite, qui oblige à se trouver en quelque endroit, pour quelque chose que ce puisse être. J'irai où l'honneur, où le devoir m'appelle. La charité vous y appelle. Mes affaires m'appellent ailleurs. La vengeance l'appelle. Ce beau temps nous appelle à la chasse.
Il signifie quelquefois Rendre nécessaire. Ce crime appelle la vengeance des lois. Ces abus appellent une réforme. Ce mot ne peut être employé seul, il appelle un complément. Ce grave sujet appelle toute votre attention.
Appeler l'attention de quelqu'un sur quelque chose, L'inviter, l'engager à y faire attention, à y donner son attention. J'appelle à cet égard toute votre attention. Appeler l'attention se dit aussi de Quelque chose qui attire l'attention. Un bruit extraordinaire appela, vint appeler notre attention.
APPELER se dit aussi à propos des Inspirations que Dieu nous envoie et par lesquelles il nous fait connaître sa volonté. Il ne faut pas résister quand Dieu nous appelle. Dieu appela saint Paul à l'apostolat. Dieu appelle les chrétiens à la vie éternelle, Il leur donne tous les moyens de la mériter. Il fut appelé de Dieu à cette mission.
Il se dit également en parlant des Personnes dont on fait choix, que l'on désigne pour quelque fonction ou quelque action importante. Appeler quelqu'un à un poste. Il fut appelé à siéger dans le Conseil. L'important devoir que nous sommes appelés à remplir. Il fut appelé à lui succéder.
Il se dit pareillement des Qualités, des talents et des circonstances qui déterminent la vocation, le sort, la condition de quelqu'un. Le génie de Turenne l'appelait au commandement des armées. Il a su jouer le rôle auquel il a été appelé par les événements.
Il s'emploie aussi absolument en termes de Procédure et signifie Recourir à un tribunal supérieur pour faire réformer le jugement, la sentence d'un tribunal inférieur. Il appellera de ce jugement. Il a appelé du tribunal de première instance à la Cour d'appel. Appeler comme de juge incompétent. Appeler à minimâ.
Appeler comme d'abus signifiait Appeler à une autorité laïque d'un jugement, d'un acte du pouvoir ecclésiastique qu'on prétend entaché d'abus.
Fig. et fam., J'appelle de votre décision, ou J'en appelle, Je ne me soumets pas à votre décision, je ne l'adopte pas.
Fig., J'en appelle à votre témoignage, J'invoque votre témoignage. J'en appelle à votre probité, à votre honneur, à votre sagesse, etc., Je m'en réfère à votre probité, à votre sagesse, etc.
Fig., En appeler à la postérité, S'en référer au jugement de la postérité.
Fig. et fam., Il en a appelé, se dit de Quelqu'un qui est revenu d'une grande maladie.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes d'Appeler par nombre de lettres.

Synonymes d'Appeler en 4 lettres :



Synonymes d'Appeler en 5 lettres :



Synonymes d'Appeler en 10 lettres :



Synonymes d'Appeler en 11 lettres :




j'appelle
tu appelles
il appelle
nous appelons
vous appelez
ils appellent

j'ai appelé
tu as appelé
il a appelé
nous avons appelé
vous avez appelé
ils ont appelé

j'appelais
tu appelais
il appelait
nous appelions
vous appeliez
ils appelaient

j'avais appelé
tu avais appelé
il avait appelé
nous avions appelé
vous aviez appelé
ils avaient appelé

j'appelai
tu appelas
il appela
nous appelâmes
vous appelâtes
ils appelèrent

j'eus appelé
tu eus appelé
il eut appelé
nous eûmes appelé
vous eûtes appelé
ils eurent appelé

j'appellerai
tu appelleras
il appellera
nous appellerons
vous appellerez
ils appelleront

j'aurai appelé
tu auras appelé
il aura appelé
nous aurons appelé
vous aurez appelé
ils auront appelé

que j'appelle
que tu appelles
qu'il appelle
que nous appelions
que vous appeliez
qu'ils appellent

que j'aie appelé
que tu aies appelé
qu'il ait appelé
que nous ayons appelé
que vous ayez appelé
qu'ils aient appelé

que j'appelasse
que tu appelasses
qu'il appelât
que nous appelassions
que vous appelassiez
qu'ils appelassent

que j'eusse appelé
que tu eusses appelé
qu'il eût appelé
que nous eussions appelé
que vous eussiez appelé
qu'ils eussent appelé

j'appellerais
tu appellerais
il appellerait
nous appellerions
vous appelleriez
ils appelleraient

j'aurais appelé
tu aurais appelé
il aurait appelé
nous aurions appelé
vous auriez appelé
ils auraient appelé

appelle
appelons
appelez

aie appelé
ayons appelé
ayez appelé

Présent

 
appeler

Passé

 
avoir appelé

Présent

appelant

Passé

appelé
ayant appelé

Présent

en appelant

Passé

en ayant appelé
 

Verbe appeler

Le verbe appeler est un verbe du 1er groupe. Il est très fréquemment employé en conjugaison.
Le verbe appeler possède la conjugaison des verbes en : -eler
Le verbe appeler se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Le verbe appeler est de type transitif direct, transitif indirect.
Le verbe appeler peut se conjuguer à la forme pronominale: S'appeler
La voix passive peut être utilisée pour le verbe appeler car celui-ci est de type transitif direct.
Le verbe appeler est du premier groupe. Il possède donc les terminaisons régulières du premier groupe. On pourra le conjuguer sur le modèle du verbe aimer.

Cependant, bien que les terminaisons soient parfaitement régulières, le radical, lui, peut subir de nombreuses variations ou présenter plusieurs particularités.
Le verbe appeler possède la conjugaison des verbes en : -eler. Les verbes en -eler ou -eter doublent généralement le « l » ou le « t » devant un « e » muet comme le verbe « jeter » ou « appeler ». A noter: un petit nombre de verbes en -eler ou -eter ne doublent pas la consonne « l » ou « t » devant le « e » muet, mais prennent un accent grave sur le « e » qui précède le « l » ou le « t ». Ces derniers se conjuguent alors comme les verbes en -e-consonne-er.
Partagez cette conjugaison
Suivez-nous

Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !