RIEN. pron. m. ind. Il se disait pour Quelque chose; il s'emploie encore en ce sens dans un certain nombre de locutions. Est-il rien de plus beau? Qui vous dit rien? Si rien pouvait l'affliger, c'était cette nouvelle. Sans qu'il en sache rien. Etc.
Il s'emploie le plus souvent avec la négation ne et signifie Nulle chose. Rien n'est plus glorieux, plus commode, plus avantageux, plus nécessaire. Rien ne me plaît davantage. Il n'y a rien de si fâcheux. Il ne fait rien. Il ne sent rien. Je ne dis rien. Je ne demande rien. C'est un homme qui n'aime rien, qui ne se soucie de rien. Cela ne signifie rien, ne prouve rien. Il semble que cela ne tienne à rien. Tenez cette affaire secrète, n'en dites rien. Ne faites semblant de rien. Je ne lui ai rien fait, ni rien dit. Il ne fait rien qui vaille. Il passe sa vie à ne rien faire. Cela ne vaut rien. Je ne ferais cela pour rien au monde. N'avoir rien au monde. Il n'a plus rien pour vivre. Cet homme n'a rien. Tout cela n'aboutit à rien, ne mène à rien, ne conduit à rien. Cela ne vous servira de rien. Cet homme n'est bon à rien. Je ne veux vous nuire en rien.
Je n'ai rien fait que ce qu'il m'a dit, Je n'ai pas fait autre chose que ce qu'il m'a dit.
Il n'en est rien, Ce n'est pas exact, ce n'est pas vrai, il n'y a rien de vrai dans ce qu'on a dit.
Fam., Ne savoir rien de rien, Ne savoir absolument rien.
Cet homme ne fait rien, Il n'a aucun emploi, aucune occupation. Il ne fait plus rien, Il n'a plus d'emploi. Cet auteur ne fait plus rien, Il n'écrit plus.
Fam., Cela ne fait rien, Cela n'importe pas. Cela ne fait rien à l'affaire. Cela ne me fait rien. On dit dans le même sens : Cela me fait moins que rien.
Fam., Cela ne me dit rien, Je n'en ai nulle envie. Cela ne me dit rien qui vaille, Cela ne m'inspire nullement confiance.
Fam., Cela ne ressemble à rien, Cela est mal fait, cela n'a pas le sens commun.
Il ne tint à rien qu'il ne fît telle chose, Il s'en fallut de peu qu'il ne la fît.
Cet homme ne m'est rien, il n'est point mon parent; et familièrement, Cet homme ne m'est de rien, cela ne m'est de rien, Je n'y prends aucun intérêt.
Comme si de rien n'était, Comme si la chose dont il s'agit n'était pas arrivée. Après cette querelle, ils se sont parlé amicalement comme si de rien n'était.
Prov., On ne fait rien de rien, On ne saurait réussir dans une entreprise, mener une œuvre à bien, si l'on n'a les moyens, les matériaux nécessaires.
Prov., On ne fait rien pour rien, Il entre toujours quelques vues d'intérêt personnel dans les services que rendent les hommes.
Prov., Qui ne risque rien n'a rien. Qui prouve trop ne prouve rien.
RIEN s'emploie souvent pour Nulle chose avec la négation sous-entendue. Que vous a coûté cela? Rien, rien du tout. Rien de nouveau. Tout ou rien. Ce que vous dites et rien c'est la même chose. Moins que rien. Si peu que rien. Dieu a créé le monde de rien. Compter pour rien.
Cela s'est réduit à rien, Il n'en est presque rien resté. Les frais une fois payés, Le bénéfice de l'affaire s'est réduit à rien.
Cet homme est sorti de rien, s'est élevé de rien, Il est d'une très basse extraction. On dit aussi : C'est un homme de rien.
Rien que signifie, elliptiquement, En ne faisant que. Rien que d'y penser on en est effrayé. Rien qu'à le voir on prenait de lui une bonne opinion.
Rien moins. Voyez MOINS.
RIEN signifie aussi, par exagération, Peu de chose. Il a eu cette maison, ce domaine pour rien. Il ne m'a donné que cent francs, ce n'est rien, c'est moins que rien. Il dépense très peu, il vit de rien. Dans ce pays-là on vit pour rien. Il se fâche de rien, pour rien.
RIEN est aussi un nom masculin s'employant au singulier avec un et, au pluriel, avec des; Il signifie alors Chose de peu d'importance, bagatelle. Un rien le fâche. Ils se sont brouillés pour un rien. C'est un rien. S'amuser à des riens, s'arrêter à des riens. Il nous fait prendre bien de la peine pour des riens. Un grand diseur de riens.
Fam., Un rien qui vaille, un rien du tout, Un homme méprisable.
EN MOINS DE RIEN, EN UN RIEN DE TEMPS, loc. adv. Très promptement, en très peu de temps. Il a fait cela en moins de rien.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Rien par nombre de lettres.

Synonymes de Rien en 3 lettres :



Synonymes de Rien en 4 lettres :



Synonymes de Rien en 5 lettres :



Synonymes de Rien en 6 lettres :



Synonymes de Rien en 7 lettres :



Synonymes de Rien en 8 lettres :



Synonymes de Rien en 9 lettres :



Synonymes de Rien en 10 lettres :



Synonymes de Rien en 11 lettres :



Synonymes de Rien en 12 lettres :



Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Rien par ordre alphabétique.




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !