CAUSE. n. f. Ce qui fait qu'une chose est, agit, a lieu. Dieu est la cause des causes, la souveraine cause, la cause universelle, la cause première. Il y a différents genres de causes. Cause principale. Cause matérielle. Cause formelle. Cause efficiente. Cause physique. Cause morale. Cause occasionnelle. Cause occulte, etc. Enchaînement de causes et d'effets. Il n'y a pas d'effet sans cause. Il y a des effets dont les causes nous sont inconnues. Remonter à la cause. Rechercher, découvrir, reconnaître, indiquer une cause, des causes. À quelle cause attribue-t-on sa maladie?
Cause première, Celle au-delà de laquelle on n'en conçoit pas d'autre. Cause seconde, Qui tient d'une autre la faculté de produire certains effets. Dieu laisse agir les causes secondes.
Cause finale, Ce qu'on se propose pour but. La gloire de Dieu doit être la cause finale de toutes nos actions. Il se dit plus particulièrement de la Fin, du but pour lequel on suppose que chaque chose a été faite, créée. La doctrine des causes finales.
Être cause de, être cause que, Causer, occasionner. Vous êtes cause de mon bonheur. Il fut cause de la perte de tous les siens. Si je n'ai pas fait tout ce que je devais, c'est vous qui en êtes cause. Il est cause que je vous ai parlé. Cet événement est cause de tous les désordres qui sont arrivés. Les affaires qui me sont survenues sont cause que je n'ai pu aller vous voir. On dit aussi, dans le même sens, avec l'article, Être la cause. Elle peut mourir de douleur, et vous en serez la cause. Son humilité fut la cause de sa gloire.
Il signifie aussi Motif, sujet, raison. Cause légitime. Juste cause. Il n'a point fait cela sans cause. Il se formalise sans cause. Ce n'est pas sans cause qu'il agit de la sorte. Pour quelle cause les a-t-on arrêtés?
Il se dit particulièrement, en termes de Jurisprudence, du Motif pour lequel une personne se détermine à contracter. Il n'y a pas d'obligation valable sans cause. La cause n'a pas besoin d'être exprimée. Cause fausse.
Parler avec connaissance de cause, agir en connaissance de cause, Parler, agir avec pleine connaissance de ce qu'on dit, de ce qu'on fait.
Fam., Et pour cause, se dit quand les motifs sont évidents ou que l'on veut les taire. Je veux faire cela, je ne veux pas faire cela, et pour cause. Il ne partira pas, et pour cause.
En termes de Chancellerie, À ces causes, En considération de ce qui vient d'être exposé.
Il se dit encore d'un Procès qui se plaide et qui se juge à l'audience. Mettre une cause au rôle. Faire appeler une cause. Plaider une cause. Personne ne peut être juge dans sa propre cause. Obtenir gain de cause. Gagner sa cause. Perdre sa cause. Prendre le fait et cause. Prendre fait et cause. Cause appelée. Cause remise. Bonne, mauvaise cause. Cause douteuse. Cause embrouillée. Causes célèbres. En cause d'appel. La cause est en état, Elle est prête à être plaidée. La cause est entendue, Elle est prête à être jugée.
Être en cause, Être partie au procès. Mettre, appeler en cause, Rendre quelqu'un partie au procès. Mettre hors de cause, Déclarer qu'une personne ne doit point être partie au procès. Ces expressions s'emploient dans un sens analogue en langage ordinaire.
En tout état de cause, Quel que soit l'état du procès. La prescription peut être opposée en tout état de cause. Cette phrase s'emploie aussi dans le langage courant.
Fig., Avoir gain de cause, Obtenir l'avantage dans une discussion; et, dans le sens opposé, Donner gain de cause. Je mis fin à ce débat en donnant gain de cause à mon adversaire. On dit aussi Avoir, donner cause gagnée.
Ayant cause. Voyez AYANT.
CAUSE signifie, par extension, Intérêt, parti. La cause de Dieu. La cause du prochain. La cause des rois. La cause publique. La cause des pauvres. La cause de l'Église. La cause de l'État. La cause de l'humanité, de la religion, de la vertu, etc. Défendre, soutenir, favoriser la bonne cause. Abandonner une mauvaise cause. Embrasser une cause. Épouser la cause de quelqu'un. Cause désespérée.
Prendre fait et cause pour quelqu'un, Se déclarer pour quelqu'un, prendre son parti, le défendre.
Faire cause commune avec quelqu'un, Unir ses intérêts à ceux de cette personne, se liguer avec elle. Je ferai cause commune avec vous. Faisons cause commune.
À CAUSE DE, loc. prép. En conséquence de, en considération de, pour l'amour de. À cause de lui. À cause de cela.
À CAUSE QUE, loc. conj. Parce que. Il fut mis en jugement à cause qu'il conspirait contre l'État. Je vous cède le pas à cause que vous êtes mon aîné. Il a vieilli.
Tout ou partie de cette définition est extrait du Dictionnaire de l'Académie française, huitième édition, 1932-1935


Afin de vous aider dans vos mots croisés ou mots fléchés, nous avons classé les synonymes de Cause par nombre de lettres.

Synonymes de Cause en 4 lettres :



Synonymes de Cause en 5 lettres :



Synonymes de Cause en 6 lettres :



Synonymes de Cause en 7 lettres :



Synonymes de Cause en 8 lettres :



Synonymes de Cause en 9 lettres :



Synonymes de Cause en 10 lettres :



Synonymes de Cause en 11 lettres :



Synonymes de Cause en 12 lettres :



Synonymes de Cause en 13 lettres :



Synonymes de Cause en 14 lettres :



Synonymes de Cause en 15 lettres :




Le Synonymeur : Dictionnaire des synonymes

Voir la liste des synonymes des mots commençant par la lettre :

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z



Définition d'un synonyme

Un synonyme se dit d'un mot qui a un sens identique ou voisin à celui d'un autre mot. On peut souvent les remplacer l'un par l’autre.
Proche et Près sont des synonymes.
Ami et copain sont des synonymes.

Exemples de synonymes

Long, Vaste, Haut sont des synonymes de Grand.
Bicyclette et Vélo sont des synonymes.

Usage des synonymes

Pourquoi utiliser des synonymes ?
- Pour éviter les répétitions
- Pour être plus précis ou trouver des termes plus adaptés

Pourquoi un dictionnaire des synonymes

Le dictionnaire des synonymes permet de trouver des termes plus adaptés au contexte ou des termes plus précis que ceux utilisé habituellement. Avec environ 500 à 600 mots, on peut comprendre et s'exprimer dans environ 75% des situations de la vie quotidienne. Le vocabulaire « passif » ou dit « de culture générale » n'utilise qu'entre 2 500 et 6 000 mots. Sachant qu'il existe plus de 100 000 mots dans la langue française, le dictionnaire des synonymes est un outil essentiel !